Travail de nuit: les salariés de Sephora lancent une nouvelle procédure face aux syndicats

|

Dans le conflit qui oppose les 101 salariés de Sephora Champs-Elysées aux syndicats, concernant le travail de nuit, difficile de savoir qui remportera la victoire. Malgré la décision de justice donnant raison aux syndicats, les salariés lancent une nouvelle procédure.

Le magasin Sephora des Champs-Elysées qui ouvrait ses portes jusqu’à 1h, devra fermer à 21h dès le 9 octobre suite à une décision de justice. Cependant, les salariés défendent l’enseigne et relancent une procédure pour obtenir gain de cause.

"Les salariés continuent leurs actions", a indiqué la direction de Sephora. Ils ont saisi la Cour d'appel qui devrait examiner leur demande le 9 octobre, "visant à ce qu'il soit sursis à l'exécution de l'arrêt du 23 septembre 2013 et que le magasin Sephora ne ferme pas à 21 heures".

Sephora avait affirmé que 20% de son CA était réalisé après 21h. Une fermeture forcée pénaliserait la boutique des Champs-Elysées, qui a décidé de se pourvoir en cassation.

Pierre Lellouche, élu de la circonscription où se trouve le magasin avait jugé “scandaleux que dans notre pays, frappé par un chômage de masse supérieur à 10% de la population active, les syndicats se battent contre l’emploi et, plus préoccupant encore, que la justice leur donne raison“.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter