Travail du dimanche: Frédéric Lefebvre veut faire le point sur les zones touristiques

|
Frédéric Lefebvre
Frédéric LefebvrePhoto © Laetitia Duarte

 

Le secrétaire d'Etat a annoncé dimanche sur RTL qu'il allait envoyer une circulaire aux préfets afin de faire le point sur le travail dominical dans les zones touristiques. "Je vais demander à tous les préfets, je leur envoie une circulaire en début de semaine, de répertorier dans toutes les zones touristiques de France les comportements des élus, les attentes des commerçants", a indiqué M. Lefebvre.
Le secrétaire d'Etat a jugé que la situation concernant le travail dominical était "intolérable", pointant les "inéquités sur le territoire".
Il a notamment indiqué qu'à Paris dans la zone Abbesses-Montmartre (nord), qui attire beaucoup de touristes et où il se rend dimanche, seule une partie des commerces ont l'autorisation d'ouvrir le dimanche.
Le secrétaire d'Etat, membre de l'UMP, s'en est pris également à deux villes, Nantes et Limoges, dont les maires appartiennent au PS.
Il a indiqué qu'à Nantes, les commerçants voulaient ouvrir mais qu'"ils n'ont pas le droit". A Limoges, "ce n'est qu'à partir d'aujourd'hui qu'ils ont le droit alors que dans la plupart des villes autour c'est déjà depuis le dimanche dernier ou le dimanche précédent", a-t-il dit.
"Quand il y aura matière à faire des procédures parce qu'il y a détournement de l'esprit de la loi, nous n'hésiterons pas à le faire", a-t-il prévenu.
La loi du 10 août 2009 a élargi les dérogations au repos dominical dans les zones touristiques, et créé des "périmètres d'usage de consommation exceptionnel" (PUCE) dans des unités urbaines de plus d'un million d'habitants.
Frédéric Lefebvre a rappelé que 30% des salariés travaillent déjà le dimanche. Ils sont 3 millions à travailler tous les dimanche et 3,5 millions à travailler occasionnellement ce jour-là, a-t-il précisé.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter