[Tribune] Les achats transfrontaliers de Noël profitent surtout à l'e-commerce

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

TRIBUNE D'EXPERTS A l’affût du bon cadeau au meilleur prix pour les fêtes de fin d'année, les consommateurs français n’hésitent plus à chercher leur bonheur sur les sites marchands hébergés dans d’autres pays comme le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne ou les Pays-Bas. Hervé Palmieri, directeur senior chez RetailMeNot, décrypte le lien de plus en plus fort entre l'ascension de l'e-commerce et le commerce transfrontalier. 

Hervé Palmieri, Directeur Senior chez RetailMeNot
Hervé Palmieri, Directeur Senior chez RetailMeNot

Les fêtes de fin d’année montrent une forte croissance du commerce en ligne pour effectuer ses achats de Noël. En effet, les Français dépenseront plus de 12 milliards d’euros en ligne pour leurs cadeaux de Noël, soit 18% de plus que l’année dernière. Si l’on regarde de plus près, cette explosion du e-commerce est également de plus en plus liée au commerce en ligne transfrontalier. A l’affût du bon cadeau au meilleur prix, les consommateurs n’hésitent plus à chercher leur bonheur sur les sites marchands hébergés dans d’autres pays comme le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne ou les Pays-Bas à titre d’exemple.

Comment la période de Noël contribue-t-elle à l’augmentation du commerce transfrontalier ?

En 2017, les Français vont dépenser près de 673 millions d’euros en dehors des frontières de l’Hexagone pour acheter leurs cadeaux de Noël. Ce n’est pas négligeable, car ces dépenses représentent près de 5.5% du total des ventes en ligne en France. Par rapport à 2016, c’est une augmentation de 34,6% du commerce transfrontalier. Cette tendance à la hausse s’explique par les nouvelles habitudes des consommateurs. A cet égard, ils peuvent privilégier un marchand étranger pour plusieurs raisons ; comme s’assurer d’acheter un produit de meilleure qualité à un prix plus attractif ou d’obtenir le produit voulu s’il n’est pas disponible dans le pays local. Ce sont autant de valeurs ajoutées que les acheteurs apprécient lors des fêtes de Noël, surtout lorsqu’ils anticipent leurs courses. Ce sont des produits de Noël phares tels que le chocolat, les décorations, la charcuterie, fromages, thé, café, alcools et autres productions artisanales qui sont régulièrement commandés de l’étranger. L’accélération du e-commerce en Europe est l’un des moteurs principaux ayant permis le développement et la valorisation du commerce transfrontalier. En effet, pour 2017 les ventes en ligne devraient augmenter de 21,2% pour la période de Noël en Europe - représentant près de 70 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Comment les marchands peuvent adapter leurs stratégies de vente à l’e-commerce transfrontalier ?

Fin Novembre, l’Union Européenne a voté la suppression du géoblocage des sites e-commerce avec pour ambition de créer un « marché digital unique ». Avant fin 2018, les internautes européens pourront effectuer des achats sur les sites de commerce en ligne dans n'importe quel pays, sans être redirigés automatiquement vers une version locale du site visité. C’est un pas majeur pour l’e-commerce, permettant de nouvelles opportunités pour l’ensemble du retail à condition de s’adapter à la demande grandissante des consommateurs qui n’hésitent plus à naviguer d’un site à l’autre en comparant les offres partout dans le monde. Néanmoins, la concurrence internationale existe déjà avec notamment les marketplaces internationales comme Amazon, l’internationalisation du retail ne date pas d’aujourd’hui, elle est déjà réelle et a déjà largement transformé la demande des consommateurs.

Afin d’internationaliser leurs ventes, nombre de commerçants proposent ainsi des sites internet disponibles en plusieurs langues. Comme c’est de plus en plus le cas aujourd’hui, les langues sont automatiquement affichées en fonction de la localisation des adresses IP des consommateurs. Les marchands tendent aussi à adapter leurs offres, leurs services client, et les moyens de paiement selon les habitudes d’achats qui sont différentes d’un pays à l’autre. Le point central pour ouvrir ses ventes à l’étranger étant d’être particulièrement performant sur les options de livraison parfois même offerte, tout autant en termes de délai que de prix. Le développement rapide des ventes transfrontalières est une formidable opportunité pour acquérir des ventes additionnelles.

Les acheteurs consomment de plus en plus en dehors de leurs frontières, notamment grâce à l’effet du « bouche à oreille » via les réseaux sociaux ou leurs voyages, mais également parce qu’ils recherchent une marque ou un produit bien précis qui n’est pas vendu sur leur marché. Ce développement peut permettre de s’ouvrir à de formidables opportunités de croissance, mais uniquement à condition de répondre à certaines problématiques spécifiques. Facilité des achats, rapidité des livraisons et garantie des meilleurs prix sont autant de points d’honneur à adopter dans les stratégies commerciales transfrontalières, pour être prêt à entrer dans le prochain marché digital unique européen dès 2019. *Tous les chiffres sont issus de l’étude « Shopping for Christmas 2017 » réalisé par RetailMeNot et le Centre for Retail Research sur 7 pays européen : France, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Pays-Bas et Royaume Uni.

 

Hervé Palmieri supervise les équipes contenu chez RetailMeNot France, avec pour objectif d'apporter le contenu le plus exhaustif et le plus pertinent aux consommateurs français tout en positionnant RetailMeNot comme un partenaire stratégique auprès des marchands, que ce soit en ligne ou en magasin. Hervé Palmieri à inauguré le bureau parisien de RetailMeNot France en 2013 en tant que Directeur Editorial, après avoir passé 5 ans au sein du groupe KGB où il était responsable des campagnes media pour la marque 118218 et responsable éditorial pour la marque KGBdeals. Avant cela, il a travaillé 5 ans dans l'événementiel industriel en organisant des salons professionnels en France, en Asie et aux Etats-Unis.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA