Trophées LSA de l’innovation: 700 personnes, 40 lauréats... et Gérard Mulliez

|
Trophée LSA 2011

Un stand-up à l’américaine. C’est ce à quoi a assisté le public présent lors de la remise des Trophées LSA de l’innovation ce mercredi 7 décembre au Pavillon Gabriel à Paris. Gérard Mulliez, 80 ans, ou plutôt « quatre fois vingt ans » comme il l’a précisé en montant sur scène pour recevoir un Trophée d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, a régalé l’assistance de bons mots et piques en tous genres. A Franck Riboud, président de Danone qui lui remettait sa récompense : « J’ai beaucoup de respect pour Franck Riboud comme j’en avais pour son père. Même s’ils ont essayé de m’acheter avec leur vin de leur domaine qui se trouve à la frontière suisse. Un excellent vin d’ailleurs, je vous conseille !» Hilarité dans la salle. Le fondateur d’Auchan a eu aussi quelques pensées pour ses concurrents distributeurs. Castorama: «Christian Dubois, le fondateur de Castorama, n’a pas voulu entrer dans notre groupe, on a dû racheter Leroy-Merlin. Ils n’avaient  pas de concurrence, maintenant ils en ont. » Mais sur Carrefour, le concurrent historique dans les hypers, que Gérard Mulliez n’a pas ménagé ses effets. « C’est bien qu’on parle de nous ce soir, on parle tellement de Carrefour depuis le début. » Ou encore : « Nous ne voulons pas nous faire plus gros que ce que nous sommes, le bœuf français c’est Carrefour, enfin c’était… » Avant de vanter  l’actionnariat salarié cher au groupe Auchan : « Je me suis battu pour l’imposer à ma famille. Mais j’ai eu raison. Ça permet de réunir le capital et le travail. Si vous ne voulez pas être emmerdé par les syndicats, invitez les de votre côté de la table. »

Une leçon de business à laquelle ont assisté les lauréats nombreux des Trophées LSA. De la PME bretonne Hénaff, au président de Celio, Christian Pimont, en passant par le directeur des hypers français de Carrefour, Guillaume Vicaire ou le golden boy chevelu de la vente en ligne Jacques-Antoine Granjon dont le site Vente Privée vient d’atteindre le milliard d’euros de CA et se lance aux Etats-Unis. Un plateau de prestige auquel il faut ajouter les industriels récompensés pour leurs innovations alimentaires et non-alimentaires. Une sélection de produits qui ont le plus souvent brillé par leur simplicité, leur bon sens. « Si nous avons réussi c’est grâce à notre bon sens paysan, a  conclu Gérard Mulliez. C’est sur le terrain que nous avons compris comment faire notre métier. Et si nous avons su le faire c’est que d’autres pouvaient le faire aussi. C’est pour cela que nous avons laissé nos collaborateurs faire. Au final ça donne un groupe immense et incontrôlable. C’est comme ça que nous avons réussi.» De quoi réjouir les quelque 700  personnes présentes à cette 32ème édition des Trophées LSA de l'innovation...

Lire ici le discours écrit par Gérard Mulliez à l'occasion de cette remise des prix

 

Suivez la 36ème édition des Trophées  de l’innovation

Voir les Trophées LSA 2012

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres