Marchés

Trouver un accord sur la volatilité des prix des matières premières agricoles

|

Alors que s'ouvrent les discussions du G20 Agricole, l'Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA) salue l'initaitive de la présidence française qui a réussi à replacer la question agricole et alimentaire au centre des enjeux mondiaux.

La volatilité des prix des matières premières agricoles a eu des impacts lourds sur l'ensemble de la filière. L'ANIA soutient donc les propositions du Ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire qui visent à créer un environnement de plus grande stabilité. La première mesure à prendre est d'accroitre la production mondiale de matières premières agricoles, par une hausse de la productivité. "Chaque année, les entreprises alimenatires nourrissent des millions de consommateurs. Avec l'augmentation et la volatilité des prix des matières premières agricolles et la difficulté de répercuter ces variations jusqu'au consommateur, un risque existe pour les entreprises, en particulier les PME. C'est pourquoi il est urgent que le G20 parvienne à un accord sur les fluctuations", commente Jean-René Buisson, président de l'ANIA.

L'ANIA demande donc une meilleure transparence sur les disponibilités et la réalité du marché par une banque de données fiable sur l'évolution de l'offre et de la demande des marchés physiques agricoles; une coordination des politiques agricoles pour éviter les décisons protectionnistes qui perturbent le marché; une réflexion sur les instruments de stockage et de reserves alimentaires d'urgence; une transparence sur les marchés financiers dérivés des matières premières agricoles.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message