Tunisie: consommation touchée, mais un secteur encore en expansion

Tunisie: consommation touchée, mais un secteur encore en expansion

|

Dossier L’assassinat de Chokri Belaïd qui a eu lieu à Tunis mercredi dernier a entrainé une grève générale dans la journée de vendredi 8 février. Une journée marquée par la fermeture de nombreuses enseignes alimentaires. Retour sur un pays et une région où la conso était pourtant en plein essor.

Monoprix Tunis promo fromage

Monoprix Tunisie, dont le compte Facebook enregistre plus de 40.000 « amis » annonce qu’à la suite des événements, l’ouverture de son magasin Beni Khalled est repoussée « à une date ultérieure ». Serge Papin nous confiait jeudi dernier que les projets de développement de l’enseigne U étaient « (au mieux) en sommeil ». Tandis que Carrefour ne joue pas la carte des réseaux sociaux. Malgré ses 233.000 fans, aucune communication n’est mise en place pour informer ses clients de l’impact des événements sur la vie de l’enseigne.

Promos via les réseaux sociaux

La Tunisie est donc sonnée par ces nouveaux événements qui stoppent l’essor de la consommation dans son élan. Carrefour, Monoprix et Géant sont déjà en place. Ils mettent en place des offres qui doivent permettre aux personnes de réaliser des stocks, notamment dans le secteur alimentaire pour enfant, à l’image de la promo Riki.

Voici un tour d’horizon des différentes forces en présence dans la région, mais aussi dans l’Afrique Sub-saharienne où de nombreux marché s’ouvrent.

Tunisie: consommation touchée, mais un secteur encore en expansion
suivant
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message