Marchés

Un bon démarrage pour les tests de grossesse en GMS

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le marché pourrait atteindre rapidement 10% du niveau de celui de la pharmacie.

Mercurochrome a 47% de PDM en valeur.
Mercurochrome a 47% de PDM en valeur.

En mars, débutait la vente des tests de grossesse en GMS. « Sur les quatre premiers mois, le marché était déjà à 600 000 euros », se félicite Hélène Martinon, directrice marketing des Laboratoires Juva Santé. Le groupe est présent depuis le début avec des produits sous marque Mercurochrome. « En valeur, nous avons 47% de parts de marché », souligne Hélène Martinon. Il faut dire que Mercurochrome vend ses tests un peu moins de cinq euros alors que ses conccurents, des "no-brand", proposent des produits à un euro.

Les bons résultats de ces premiers mois sont de bon augure pour la suite. «Par rapport à la pharmacie où le marché des tests de grossesse représente 37 millions d’euros, celui de la GMS reste encore petit.Toutefois, à court terme, il pourrait représenter 10% de celui de la pharmacie, soutient Hélène Martinon. Nous avons l’exemple des produits de premier secours en GMS dont le marché représente aujourd’hui 20 à 30% du niveau de celui de la pharmacie. » De nouveaux acteurs sont en train de se lancer, comme Clearblue (P&G) qui est le leader en pharmacie. Ils devraient contribuer au développement du segment. « Les enseignes ont toutes joué le jeu, Leclerc et Carrefour en particulier. Ce sont elles qui ont fait la publicité et ainsi, ont contribué aux bons résultats. C’est aussi la preuve que nous avons les moyens d’aller chercher des marchés de la pharmacie et de les développer en GMS. Nous pourrons le faire avec d’autres produits, si on nous y autorise », conclut Hélène Martinon.

5 commentaires

manucool

04/09/2014 18h16 - manucool

Vouloir baisser la consommation des médicaments et les mettre en GMS (avec un pharmacien non inscrit à l'ordre, donc sasn formation continue), c'est illogique. Les GMS sont tenus par des épiciers. Qu'ils se MEL de leurs oignons !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Pharmacien en colère

04/09/2014 16h20 - Pharmacien en colère

Le médicament n'est pas un produit de consommation comme on veut le faire croire! Laissons les médicaments aux pharmaciens mais pas aux épiciers de la gms :)

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

mpts49

04/09/2014 11h42 - mpts49

Je pense qu'il y a suffisamment de produits déjà disponibles dans les GMS pour ne pas vouloir, en plus, prendre le risque de détruire le réseau de proximité que constitue les pharmacies : l'exemple des stations services nous indique ce qu'il risque de se passer à moyen terme. J'espère que le bons sens et l'intérêt général prévaudront dans cette affaire.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

En colère

04/09/2014 11h16 - En colère

Pourquoi la suède revient en arrière sur les médicaments en GMS? Ah oui intoxications multipliées par plus de deux! Pourquoi les prix du lait sont beaucoup plus chers en GMS? Ba oui les pharmaciens se sont pas des voleurs alors pourquoi risquer de déstructurer un réseau fragile. Vous ferez les gardes peut être aussi? Vous accompagnerez les patients? Vous vérifierez les interactions? Vous ferez les pharmacovigilance si un patient présente des effets secondaires? Vous aurez accès a tout son historique médical? Arrêtez vos bêtises, le rapport de l IGF est un tissu d'Aneries partisanes dénoncé par l ensemble des syndicats et des ordres professionnels. En tout cas merci au GMS, je fais 10km pour faire le plein d essence.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

ethique

28/08/2014 19h45 - ethique

à la lecture de cet article il semble que la position des pharmaciens et des GMS est inconciliable, tout simplement parce que pour les premiers les acheteurs de médicaments et produits de santé sont des patients et pour les seconds ils sont des consommateurs personnellement je préfère la première position

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA