Marchés

Un calendrier et des nouveautés prometteuses

· Après un premier semestre morose, le marché attend beaucoup de la fin d'année, et, dans la foulée, de la prochaine Coupe du monde de football. · A l'exception des caméscopes, toutes les familles de produits présentent des segments en forte croissance, susceptibles de générer des volumes significatifs.1 Télévision : forte pression sur les prix moyens

Sur les marchés de l'image, sans Coupe du monde de football ni Jeux olympiques, les premiers semestres des années impaires supportent difficilement la comparaison avec les six premiers mois de l'année précédente. Le premier semestre 1997 n'aura pas fait exception à la règle. Le marché de la télévision affiche donc un net recul en valeur (-6% selon GFK) causé par la baisse des prix moyens.

En revanche, tant du côté des constructeurs que de celui des distributeurs, le « clan des optimistes » prévoit un net sursaut de l'activité pour ce second semestre. Notamment grâce aussi à la forte croissance du segment 16/9e et au succès rencontré par les opérateurs de télévision numérique (Canal +, TPS et AB Sat).

2 Magnétoscopes : croissance en volume grâce au VHS hi-fi

Le marché des magnétoscopes ne doit sa légère progression en volume qu'au dynamisme du segment VHS hi-fi, seule bonne nouvelle sur ce marché structurellement sinistré par la guerre des prix. A noter la confirmation de la reprise en main de ce marché par les Européens. Philips (Philips, Radiola, Schneider) et Thomson (Thomson, Brandt, Saba et Telefunken) cumulent près de 40% de parts de marché. A noter également certaines interrogations quant à l'utilité du maintien de la segmentation actuelle. Au-delà des appareils trois têtes (en voie de disparition), certains se posent la question de l'intérêt de la coexistence sur le rayon des magnétoscopes deux et quatre têtes.

3 Combinés TV + magnétoscopes : l'exception française

Le combiné est l'une des meilleures réussites du rayon brun depuis plusieurs années. Contrairement à ce qu'ont pu penser certains industriels et distributeurs, il s'est rapidement installé comme un produit à part entière, et non comme un parasite de la télévision et/ou du magnétoscope. Encore faut-il signaler que cette réussite française reste un cas isolé en Europe. La France représente à peu près la moitié des ventes réalisées sur le continent « Le combiné, c'est de l'additionnel », confirme-t-on chez Philips (la moitié du marché en volume, loin devant Samsung, crédité d'environ 12%). Faute d'être basé en Europe, le constructeur coréen figure pourtant parmi les premiers à avoir cru en ce produit.

4 Caméscopes : le numérique en consolation

Malgré la très importante et très rapide baisse du prix moyen qu'a connu ce produit au cours de ces dernières années, le caméscope n'a jamais réussi à s'imposer comme une vraie priorité dans l'esprit des consommateurs. Ainsi, malgré les efforts des marques soit pour proposer des gammes complètes (politique suivie par Sony), soit pour offrir une alternative agressive (le parti de Samsung), le marché reste orienté à la baisse dans presque tous ses segments, en volume comme en valeur. Seule exception (avec les produits numériques), la famille des 8 mm, principalement défendue par Sony, réussit cependant à stabiliser son évolution en volume (+1%).

5 Systèmes audio : les chaînes micro équilibrent le marché

Coeur du marché puisqu'il en représente les deux tiers en volume, le segment des chaînes mini ne progresse plus. Parallèlement, l'effondrement du segment midi se poursuit (-37,7% en volume). Conséquence : même en forte progression, le segment micro parvient tout juste à équilibrer le marché. En tendance annuelle, il affiche même un retrait de 1,5% en volume et de 4,1% en valeur. Remarquable, la progression du prix moyen des chaînes micro s'explique par la percée d'une offre haut de gamme. Autre bonne nouvelle, l'apparition d'une offre MiniDisc de plus en plus complète. Sony, Sharp et Aiwa (entre autres) promettent tous des gammes encore plus complètes pour l'an prochain.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message