Un décret avant 2013 pour l'égalité professionnelle hommes-femmes

|

C'est la seule mesure concrète issue du premier jour de la Conférence sociale qui a commencé hier au palais d'Iéna à Paris.

Najat Belkacem

Gouvernement et syndicats se sont retrouvés toute la journée autour de sept thèmes. Parmi les plus importants, l'emploi, les rémunérations, mais aussi la formation et l'égalité hommes-femmes.

Des sanctions à venir

Lors de la table ronde consacrée à ce sujet, les participants, dont Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits de la femme, ont décidé de "réécrire" le décret de juillet 2011 afin de rendre effectives les sanctions pour les entreprises qui ne concluent pas d'accord sur l'égalité professionnelle. Et ce, avant début 2013.

Expérimenter pour mieux corriger

Autre proposition : engager des expérimentations dans certaines régions et certaines branches pour aider les employeurs à "mieux s'approprier" la question de l'égalité professionnelle. La principale inégalité entre les hommes et les femmes demeure le salaire. A formation équivalente, carrière similaire, même âge, l'écart atteint 9%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message