Un délai de trois mois accordé à Castorama pour le travail dominical

|
castorama

Le tribunal de Bobigny a accordé un délai supplémentaire de trois mois à Castorama pour que l'enseigne se mette en règle sur l'ouverture le dimanche. Le syndicat F.O avait en effet assigné deux de ses magasins, situés à Villemomble et à Villetaneuse, en Seine-Saint-Denis, parce qu'ils ouvrent le dimanche sans autorisation de la préfecturehttps://www.lsa-conso.fr/verdict-le-7-decembre-pour-castorama,135936.

Environ 80 salariés y travaillent le dimanche selon Castorama. Castorama a jusqu'au 15 mars pour se mettre en règle sous peine d'une astreinte de 1800 euros par jour et par salarié. Un porte-parole de l'enseigne se disait soulagé : "on va pouvoir rester ouverts, les salariés sont vraiment soulagés". Une centaine de salariés avaient aussi manifesté lors de l'audience précédente pour exprimer leur volonté de travailler le dimanche.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter