Le déploiement d'Amazon Go s'accélère avec une quatrième ouverture à Chicago

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Amazon ouvre son quatrième magasin sans caisse ni personnel aux USA, 10 jours à peine après le lancement du troisième. C'est le premier de ces espaces de vente futuristes qui ouvre en dehors de Seattle.

Ce deuxième magasin couvre une surface de 134 m², contre 167 m² pour le tout premier Amazon Go.
Ce deuxième magasin couvre une surface de 134 m², contre 167 m² pour le tout premier Amazon Go.© DR

[Mise à jour du 17/09/18] Amazon ouvre son quatrième magasin sans caisse ni personnel aux Etats-Unis à Chicago. C'est le premier Amazon Go que le groupe lance en dehors de Seattle, la ville où est implanté son siège. Le magasin, situé au 113 S Franklin Street, est ouvert de 7 heures du matin à 8 heures du soir du lundi au vendredi. Il cible une clientèle active. 

Le déploiement de ces espaces de vente innovants, dont le premier a été inauguré en janvier 2018, s'accélère : les trois derniers Amazon Go lancés par le géant ont ouvert leurs portes à une dizaine de jours d'intervalle. Deux autres magasins devraient ouvrir d'ici la fin de l'année, à San Francisco et New York, portant à six le nombre d'Amazon Go créés dans le monde par le spécialiste de la vente en ligne, qui s'intéresse de plus en plus près au brick and mortar.

Le groupe étudie le comportement des consommateurs dans ces quatre espaces de vente implantés dans des quartiers différents et analyse leurs achats afin de décider s'il faut opter pour un modèle 100% standardisé avec un assortiment de produits unique, ou d'avoir des variantes, lorsqu'il déploiera cette solution à grande échelle.

La taille du magasin de Chicago est pour l'instant inconnue. Les trois premiers Amazon Go étaient en moyenne deux fois plus petits que des supérettes classiques, mesurant 167, 134 et 195 mètres carrés. La technologie propriétaire du groupe, basée sur des caméras qui enregistrent les mouvements des clients, dont les films sont analysés par un logiciel de reconnaissance d'images capable de comprendre quels articles le consommateur emporte avec lui, est encore en plein rodage.

Plus la taille du magasin augmente, plus le nombre de produits à identifier et à différencier les uns des autres est élevé et les capacités techniques nécessaires pour traiter les images importantes. Plus que le nombre d'Amazon Go, c'est donc leur taille qu'il faudra scruter de près pour avoir une idée du niveau d'avancement technique d'Amazon sur cette solution, qui permet au client de ne plus faire la queue en caisse.

Pour l'instant, aucun retailer traditionnel n'a déployé de système similaire dans le monde. Mais la start-up californienne Zippin travaille pour eux : elle a ouvert fin août 2018 un prototype de magasin sans caisse ni personnel à San Francisco, dont elle compte vendre la technologie aux distributeurs. En Chine, l'e-commerçant JD.com souhaite lui aussi commercialiser son système maison auprès des retailers. Mais il en ouvre également pour son compte. Une vingtaine de ses X-Mart ont été inaugurés dans le pays. JD.com souhaite en ouvrir 80 supplémentaires d’ici à fin 2018, et s’étendre à l’international : il a ouvert un premier X-Mart en Indonésie début août 2018.

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA