Un directeur de magasin Lidl dénonce les "cadences infernales"

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Lidl

Le responsable du magasin Lidl de Lamballe (Côtes-d'Armor), Jean-Marie Hubert, a cessé le travail depuis vendredi pour dénoncer les "cadences de plus en plus infernales" chez le hard-discounter et les maladies professionnelles qui en découlent, a-t-il indiqué mardi. Cet homme de 54 ans, chef du magasin depuis 17 ans et délégué syndical CFTC, s'est mis en grève vendredi, en restant sur le parking du magasin avec une pancarte pour expliquer sa démarche aux clients. Samedi matin, il est allé consulter un médecin qui lui a prescrit un repos de 15 jours "et des anxiolytiques", a-t-il précisé.

"Nous travaillons dans l'urgence, nous n'avons pas le temps de faire bien ce que nous devons faire", a expliqué Jean-Marie Hubert. "Beaucoup de gens souffrent mais n'en parlent pas, en se disant "si je parle on va m'envoyer chez le médecin", a-t-il ajouté. Dix des 810 employés, ouvriers ou agents de maîtrise dépendant de la direction régionale Lidl de Guingamp ont été licenciés pour inaptitude en 2010, a-t-il indiqué, en citant un rapport du CHSCT de l'entreprise. Et quand les objectifs ou les ratios ne sont pas atteints, la direction dit "vous êtes mal organisé" ou "vous êtes incompétent", a dénoncé M. Hubert.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA