Un duo complémentaire aux commandes de Delpeyrat

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dominique Duprat et Frédéric Oriol arrivent au sommet de la filiale de Maïsadour pour gérer, entre autres, l'ensemble des nouvelles acquisitions.

Les adieux de Thierry Blandinières, encore président de Delpeyrat et numéro deux de la coopérative Maïsadour, qui va rejoindre au 1er octobre le groupe In Vivo, avait secoué le monde coopératif au début de l'été. L'homme, qui a redressé la situation de Delpeyrat à coup de rachats stratégiques, laissait un grand vide... Qui pouvait le remplacer ? Ce sont ses alliés qui prendront la relève : Frédéric Oriol, ex-patron du pôle industriel de Delpeyrat, devient directeur général, et Dominique Duprat, à la tête du marketing, arrive au poste de directeur général adjoint. La présidence pourrait, elle, restée vacante, « dans les coopératives, le président n'a pas de fonction opérationnelle », justifie Frédéric Oriol.

Frédéric Oriol

  • 1991 Contrôle de gestion chez Doux
  • 2004 Directeur industriel chez Delpeyrat
  • 2013 DG de la filiale de Maïsadour

Dominique Duprat

  • 1992 Vente et marketing chez Kraft Foods
  • 1997 Dirige le marketing de Yoplait
  • 2002 Dirige le petfood et les marques « food » chez Mars
  • 2006 Direction communication et marketing Europe de Florette (Agrial)
  • 2010 Directeur marketing chez Delpeyrat
  • 2013 DG adjoint chez Delpeyrat en 2013

Les deux hommes incarnent deux rôles complémentaires. Frédéric Oriol, 45 ans, ingénieur de formation, maîtrise depuis dix ans l'ensemble de l'outil industriel de Delpeyrat. De son côté, Dominique Duprat est un expert de l'agroalimentaire qui a fait ses armes au sein des géants du secteur. Le Bigourdan d'origine a en outre travaillé le renouveau de la gamme foie gras depuis bientôt quatre ans.

« L'année de la remise à niveau »

C'est désormais le saumon qui sera au coeur de ses préoccupations, la marque s'est en effet emparée cet été de deux sites de Ledun Pêcheurs d'Islande, Viviers Marins et Viviers de France (LSA n° 2286), soit un chiffre d'affaires, actuellement à 460 M €, qui bondira de 130 M € ! « 2014 sera l'année de la remise à niveau et de l'organisation des flux », annonce déjà Frédéric Oriol. Les autres familles de produits Delpeyrat ne seront pas en reste : les jambons de Bayonne, qui bénéficient depuis peu d'une IGP plus stricte, montent en gamme et seront bientôt livrés en Chine. Pour le traiteur, le rejet de l'offre de Delpeyrat par le tribunal de commerce pour reprendre Spanghero et faire du cassoulet de Castelnaudary ne décourage pas la nouvelle équipe. « Cette histoire n'est pas terminée », lance, sans préciser, Dominique Duprat...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2287

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA