Un expert de la distribution chez Virgin

|

Trouver le business modèle rentable qui permettra à l'enseigne de produit culturels de se redresser pour accélérer son développement, tel est l'objectif assigné à Jean-Louis Raynard, nouveau directeur général de Virgin. Son plan de bataille ? « Il faut un peu guider les gens passionnés », rigole ce Marseillais d'origine, qui n'en dira pas plus sur les moyens qu'il compte mettre en place.

Cet ancien directeur de la Fnac Montparnasse (de 1989 à 1993), puis directeur régional et directeur d'exploitation de « l'agitateur culturel », connaît la musique. Au cours de sa carrière, il a dû faire face à de nombreux challenges. Chez Conforama en Espagne (2001 à 2004), sa mission était de redresser l'enseigne en difficulté. « Il fallait redémarrer la machine en réinsufflant de la passion, tout en respectant les basiques du commerce », lâche-t-il. Puis, à la direction France du numéro un de l'équipement du foyer (2004-2006), il a affronté le distributeur suédois Ikea. Pas moins ! Autre enseigne, autre combat, celui mené pour Go Sport afin de récupérer le retard accumulé face au numéro un Décathlon.

Il retrouve cette situation de challenger chez Virgin Megastore, où il renoue avec les produits culturels. Un monde passionnant qui a beaucoup changé en vingt ans. Depuis, le marché de la musique s'est en effet effondré. C'est l'une des nouvelles donnes qu'il devra prendre en compte pour tirer Virgin Megastore vers le haut.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2126

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message