Un francophone pour développer l'international chez Marks et Spencer

|

Jan Heere n'est sans doute pas très connu des deux côtés de la Manche, mais il possède toutes les qualités pour reprendre le poste des opérations internationales laissé vacant par Carl Leaver, son prédécesseur au sein de M et S. D'origine espagnole et néerlandaise, il a fait ses études en France et en Belgique, où il a obtenu un diplôme universitaire à Bruxelles. Un bagage qui lui doit aujourd'hui de connaître la bagatelle de cinq langues étrangères - anglais, espagnol, français néerlandais et russe.

Sur le front professionnel, après de multiples rôles à l'international, Jan Heere a passé ces cinq dernières années au poste de responsable du marché russe pour Inditex (Zara, Massimo Dutti etc...), où il a accru la présence du distributeur espagnol de 20 à quelque 170 magasins et 4 500 salariés.

Une expérience qui lui sera fort utile au sein de M et S, qui exploite 350 points de vente dans 42 territoires : il y à trois mois, le directeur général de l'enseigne Marc Bolland, auquel Jan Heere reportera directement, s'est fixé pour objectif de faire passer les ventes internationales de 500 à 800 millions de livres, voire 1 milliard, au cours des quatre prochaines années. À en juger par les rumeurs persistantes, la France, au travers de l'ouverture d'un magasin principal parisien sur les Champs-Élysées, serait aussi en ligne de mire de cette expansion géographique. Avec une certitude, ce ne sera pas la barrière des langues qui pourra faire achopper cet éventuel retour dans l'Hexagone, que M et S se refuse à commenter.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2173

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message