Un jeune loup à la barre du paquebot Saturn

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Toujours plus haut, toujours plus grand. Le moteur de Cédric Gonnet, le directeur du nouveau magasin de Saturn au centre commercial Domus, en région parisienne, fonctionne à l'ambition. Et en prenant, à 35 ans, la tête du plus grand magasin de France d'électrodomestique (14 000 m²) dont l'objectif est de tourner à 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, cette exigence est satisfaite. « Ce magasin doit devenir la référence en France de l'électronique grand public, assure Cédric Gonnet. Quand les Franciliens pensent téléviseur, frigo ou appareil photo, ils doivent penser Saturn Domus. »

Lui en tout cas y pense depuis six mois et la préparation de cette grande ouverture (lire p. 56). Sans stress si l'on en croit ce jeune chef d'entreprise (les directeurs de magasin sont actionnaires). Car la distribution et les responsabilités ne l'effraient pas. « J'ai toujours cherché à avoir plus de responsabilités dans mes choix de carrière », explique-t-il. C'est ce qui a motivé son entrée dans la vie active, en 1995, à 21 ans, après un deug de droit. Son premier employeur : Eurodiff Bouchara. Il restera huit ans chez le distributeur textile comme directeur de magasin en Île-de-France, puis directeur des régions Nord et Ouest.

Première expérience riche, mais Cédric Gonnet veut plus grand. Direction donc Boulanger en 2004, en tant que directeur du magasin de Massy. « J'étais à la tête de 60 personnes et nous réalisions 20 millions d'euros de chiffre d'affaires, plus que toute la zone Ouest que je dirigeais chez Bouchara. » Et un passage dans l'empire Mulliez, ça fait sérieux sur un CV de distributeur. Premier contact aussi avec les produits électroniques. Mais la nouvelle recrue déplore le manque de responsabilités. « Tout est centralisé : achats, pub, marketing... » Ça tombe bien, un grand magasin d'électrodomestique vient d'ouvrir à quelques kilomètres, à Sainte-Geneviève-des Bois. Un certain Saturn. Un modèle de décentralisation qui sied au jeune homme. L'enseigne allemande l'accueille donc en 2005. À Plaisir, puis à Éragny, il est nommé directeur de l'Île-de-France début 2009 avant de rejoindre Domus. Prochaine étape : « Développer le magasin. » À moins qu'il soit appelé d'ici là à prendre d'autres responsabilités...

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2114

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA