Marchés

Un "label alimentaire" commun pour les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées

|

Baptisé "Sud-Ouest France", il est en cours d'élaboration. C’est la première fois que deux régions s’unissent pour promouvoir la production de leur agriculture et de leur industrie agroalimentaire, premier employeur du Sud-Ouest.

Les consommateurs pourront bientôt mieux identifier les produits alimentaires du Sud-Ouest, grâce à un label commun lancé par Aquitaine et Midi-Pyrénées, ont indiqué ce lundi les deux régions. « D'autres régions ont déjà créé leur bannière. Mais c'est la première fois que deux d'entre elles s'unissent pour promouvoir la production de leur agriculture et de leur industrie agroalimentaire, premier employeur du Sud-Ouest, a indiqué le président socialiste du conseil régional de Midi-Pyrénées, Martin Malvy. Entre les vins de Bordeaux, le foie gras, le Roquefort ou le pruneau d'Agen, Aquitaine et Midi-Pyrénées totalisent à elles deux, 250 labels officiels de qualité (label rouge, AOC pour Appellation d'origine contrôlée ou encore IGP pour Identification géographique protégée). Mais le consommateur peut connaître un produit sans savoir forcément qu'il vient du Sud-Ouest », observe Martin Malvy.

Partant du constat qu'on associe généralement l'une à l'autre quand il est question du Sud-Ouest, les deux régions se sont donc rapprochées pour mieux affirmer une identité commune et aider un secteur représentant 210 000 emplois, 93 000 exploitations et 1500 entreprises dans le Sud-Ouest à conserver ses parts de marché et en conquérir de nouvelles, en France et à l'étranger. Qu'il s'agisse des vins, des viandes, des fromages ou des préparations traditionnelles, la bannière "Sud Ouest France" figurant sur les emballages garantira l'origine et la qualité à un consommateur de plus en plus exigeant sur la traçabilité. Un cahier des charges énonçant des conditions « draconiennes », selon Martin Malvy, est en cours d'élaboration. "Sud Ouest France" ne se substituera pas aux signes officiels de qualité; les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées veilleront à ne pas concurrencer les AOC ou IGP. Raison pour laquelle elles préfèrent parler de bannière "Sud Ouest France" plutôt que de label.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter