Un livre révèle les querelles familiales autour d’Ikea

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Contrairement à ses déclarations, le fondateur d’Ikea aurait gardé des intérêts financiers dans l’entreprise  selon un livre à paraître le 27 septembre en Suède.

Ikea

La success story d’Ikea et de son fondateur ne serait pas aussi belle que celle narrée par la version officielle selon un ouvrage qui va paraître en Suède. Le livre « Ikea en route vers l'avenir », qui doit être publié le 27 septembre, dévoile la querelle d’ordre financier entre le fondateur d'Ikea, Ingvar Kamprad, et ses trois fils. Contrairement à l’histoire officielle, Ingvar Kamprad n’aurait pas totalement cédé ses droits et intérêts dans Ikea à des fondations et entreprises. Il aurait gardé personnellement des droits sur la marque Ikea et un petit pourcentage sur les ventes pour une somme de 2,3 à 3,5 milliards d’euros.

Entre fureur et abattement

Selon les auteurs du livre (l’ancien cadre d’Ikea Lennart Dahlgren, le journaliste Stellan Björk et l’économiste, Karl von Schulzenheim), ses fils, nés entre 1964 et 1969, lui ont contesté ces droits, et réclamé que les sommes aillent à la fondation familiale, aidés par des avocats américains. Ingvar Kamprad a finalement cédé, « oscillant entre la fureur et l'abattement", selon les bonnes feuilles du livre, publiées dans le quotidien économique suédois Dagens Industri. Ikea n’a pas réagi à ces révélations. De son côté, Ingvar Kamprad, exilé en Suisse dans les années 1970, a annoncé en juin qu'il allait retourner en Suède pour y finir ses jours.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA