Un marché des ampoules contrasté

|

La disparition des ampoules à incandescence a entraîné une valorisation de l'offre avec des produits technologiques, vendus plus cher mais à la durée de vie plus importante.

Si les ampoules halogènes (milieu) sont interdites en septembre 2016, la demande des leds standards (gauche) ou flammes (droite) va encore croître.
Si les ampoules halogènes (milieu) sont interdites en septembre 2016, la demande des leds standards (gauche) ou flammes (droite) va encore croître.

Le marché des ampoules tient la forme. De 288 M€ en 2007, il atteint, en 2012, 432,1 M€, + 5,7% par rapport à 2011. Mais les volumes de ventes chutent de 7,3% sur la même période, à 114 millions de pièces. « Cela signifie que le prix moyen augmente, analyse Raphaël Moulin, chef de produit lampes chez Philips. Si le consommateur trouvait auparavant des ampoules à incandescence à moins de 1€ , depuis leur interdiction, les modèles les moins chers avoisinent les 3€. Par ailleurs, comme la durée de vie des ampoules a augmenté, les volumes sont moindres. » On assiste à une valorisation du marché, poussée par une course technologique incessante. Exit l'ampoule à incandescence, interdite par la législation européenne (à l'exception de rares produits spécifiques pour fours, machines à coudre et réflecteurs).

LES CHIFFRES

  • 432,1 M€ Le chiffre d'affaires des ampoules en 2012, à + 5,7% vs 2011
  • 114 M Le nombre de pièces vendues, à -7,3%
  • Les leds +38,4%, à 40,4 M€
  • Les halogènes +36,3%, à 208 M€

Source : GfK

Les fluocompactes représentent toujours une part importante du marché (31,5% en valeur), mais baissent fortement (-12,75%). Considérées comme une technologie de transition, elles perdent du terrain au profit des halogènes (48,2% du marché en valeur, +36,25%) et des leds (9,3% du marché, + 38,3%). « Même si elles ne sont pas les plus économiques, les halogènes séduisent car elles sont une solution esthétique, proche de l'ampoule traditionnelle et à un prix abordable », estime David Meyer, responsable marketing et communication d'Osram. Mais l'avenir de ces leaders incontestés du rayon n'est pas pour autant assuré. En effet, à l'horizon de septembre 2016, les ampoules de classe C, parmi lesquelles les halogènes, devraient être interdites. « Cette décision ne touche pas que les fabricants d'halogènes, indique Raphaël Moulin, mais aussi ceux qui ne travaillent que sur les leds. En effet, si les halogènes sont interdites, la demande en sources led ira croissante, et il va donc falloir anticiper ces besoins. »

LES TENDANCES

- Les leds et les halogènes progressent fortement
- Les fluocompactes sont en chute libre
- Les fabricants développent des solutions connexes comme les luminaires à led, véritables relais de croissance

 

Bel avenir pour la led

L'image de la led, considérée par beaucoup comme un élément de déco plus que pour un réel usage, est en train de changer. « Les technologies évoluent constamment pour donner lieu à des produits toujours plus performants, explique Olivier Lemaire, DG de Verbatim France. Par ailleurs, le prix, qui reste encore un frein, baisse de mois en mois. L'éclairage led a donc de beaux jours devant lui. » Pour permettre à un consommateur de mieux s'orienter dans un rayon aux innombrables références, un nouvel étiquetage devrait prendre place en septembre prochain sur les packagings. Il uniformisera les informations et permettra une meilleure comparaison.

LES GSB LÂCHENT LES HYPERMARCHÉS

 

Répartition du marché des ampoules, en valeur en %, par circuit de distribution en 2012, et évolution, en pts, vs 2011

Source: GfK

Les GSB ont su profiter de ce marché de l'éclairage qui a joué la carte de la valorisation de l'offre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSNA2013

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message