Marchés

Un mini-réfrigérateur pour les cosmétiques

|

Pour conserver les formules de soin intégrant de plus en plus d'ingrédients sensibles à la température, Samsung a mis au point un élégant coffret qui fait... le frais.

Samsung l'a baptisé coffret de beauté, et prénommé Sheel, contraction de « she's elegant ». « Nous aurions même pu écrire " co... frais ", puisque la vocation de cet appareil est de préserver entre 13° et 20° C la qualité des produits de beauté, plaisante Frédérick Landais, chef de produits chez Samsung. En effet, les cosmétiques intégrant de plus en plus d'ingrédients naturels - rétinol, vitamine C, extraits végétaux - s'avèrent très sensibles aux variations de température. »

Un certain nombre de femmes ont déjà pris l'habitude de ranger vernis à ongles, rouges à lèvres et autres gels pour jambes lourdes dans le réfrigérateur. Kenzo a même conçu la première crème régénérante à réfrigérer en 2001. Désormais Madame - et pourquoi pas Monsieur - pourront installer ce mini-réfrigérateur dans la salle de bains ou la chambre.

Réfrigérateur du futur

Nul risque d'être dérangé par le bruit : l'appareil, qui produit le froid à partir de semi-conducteurs, et non par compresseur, ne vibre pas. De plus, la température, adaptée aux cosmétiques, se programme selon la saison et le type de peau correspondant au soin. Évidemment, à 500 E l'unité, l'appareil ne saurait prétendre à la massification. Samsung table sur quelque 200 à 500 unités vendues la première année. La marque, qui commercialise déjà le produit en Corée depuis le début de l'année, considère même la France comme « laboratoire d'essai » de l'Europe.

On ne peut nier que l'argument « frais » fait vendre, et pas seulement en alimentaire. De plus, la directive européenne en projet pour imposer une date limite d'utilisation optimale aux cosmétiques (LSA n° 1802) devrait entériner leur statut de denrées périssables. Enfin, voici l'exacte concrétisation des réfrigérateurs du futur imaginés par les experts : en lieu et place de l'antique et monumental frigo, des mini-unités spécialisées (LSA n° 1809). Reste que le coffret frais de Samsung - déjà référencé chez Darty et au BHV - exige des explications pour être vendu. Le grand magasin joue le didactisme. « Le produit est à la fois présent à l'étage de l'électro-beauté et au coeur de la parfumerie en rez-de-chaussée, explique Olivier Lacaille, acheteur électroménager pour le BHV. Mais une telle innovation exige de son initiateur la mise au point d'une véritable PLV. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message