Un mois passable pour le commerce spécialisé

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’activité du commerce spécialisé résiste passablement à la crise, en finissant le mois de novembre à + 0,5 % (par rapport à novembre 2011, à périmètre comparable), selon l’enquête de panel mensuel de Procos (50 enseignes interrogées sur leurs performances dans 50 pôles de référence, situés dans 15 agglomérations).

CENTRE COMMERCIAL PARLY 2

Cette hausse se réfère à un historique défavorable : le mois de novembre 2011 avait fini à - 1,8 %. Même nombre de jours ouvrés, même météo clémente… Le petit regain d’appétence des Français pour la consommation ainsi que les efforts de politique commerciale des distributeurs (soldes flottants et promotions diverses avec ses conséquences sur les marges) ont fait la différence. Cette légère embellie profite d’abord aux boutiques de centres commerciaux de périphérie (+ 2 %). Suivent les boutiques de centre ville, qu’elles soient sur rue ou en centre commercial (+ 0,5 %). Les moyennes surfaces de périphérie restent en revanche en retrait (- 1,1 %).

Les performances par secteur d’activités demeurent très hétérogènes. Les ménages ont procédé à des arbitrages de consommation profitant d’abord au secteur de l’équipement de la personne (prêt à porter), puis à celui de l’hygiène beauté santé, enfin à celui de l’alimentaire spécialisé. En revanche, l’équipement de la maison, la restauration comme la culture et les loisirs finissent le mois en négatif.

Sur l’année écoulée, ce modeste regain de l’activité ne compense pas les baisses antérieures. L’activité du commerce spécialisé finit à - 0,6 % en cumul à 11 mois.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA