Un nouveau tandem pour diriger Go Sport

|

Go Sport, en difficultés avec un sévère recul de ses ventes au premier semestre 2013 (-4% en comparable, et même -5,8% en France), change de direction.

Jean Paul Onillon, PCA Go Sport
Jean Paul Onillon, PCA Go Sport© Casino, Go Sport

Exit Loïc Le Borgne, transfuge de Kiabi en juillet 2012, et place, désormais à un tandem pour le remplacer.

En l’occurrence, une solution interne à la maison mère Rallye a été choisie. Et somme toute d’une manière assez logique, puisqu’en la personne de Jean-Paul Onillon, ancien directeur général de Sport 2000, entre 2003 et 2009, se trouvait là un fin connaisseur du marché du sport.

Jean-Paul Onillon, 51 ans, est ainsi nommé président du conseil d’administration de Go Sport, tout en conservant ses fonctions de directeur général exécutif d’EMC Distribution, le pôle des achats alimentaires et non alimentaires de la centrale d’achats du groupe Casino.

La méthode Kiabi pas soluble chez Go Sport

Et c’est André Ségura, 47 ans, jusqu’à présent directeur général de Courir, et ce depuis deux ans, qui prend la direction générale du groupe Go Sport. Son remplaçant à la tête de Courir (166 magasins dont 156 en France) n’est pas encore connu. Mais ce n’est à la limite pas le plus important car Courir, elle, se porte plutôt très bien. Au premier semestre 2013, l’enseigne a vu ses ventes augmenter de 1,3% en comparable, après avoir déjà conclu une année 2012 en progression de 3,2%.

Le tandem Onillon – Ségura aura en revanche plus fort à faire avec Go Sport (179 magasins, 120 en France). Avec, parmi leurs missions principales, de veiller à redresser la barre. Et, aussi, de se charger de rassurer des fournisseurs qui, dit-on, se montraient de plus en plus inquiets du virage pris par Go Sport ces derniers temps.

En clair, la méthode Kiabi, appliquée à Go Sport par l’ancien directeur général Loïc Le Borgne, ne donnait visiblement guère satisfaction. Les fortes promotions pratiquées depuis quelques mois, et le discours « discount » martelé ne paraissait pas vraiment en accord avec la positionnement historique de l’enseigne, basée sur la force des marques.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter