Un nouvel actionnaire industriel pour Yoplait mi-2011

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

PAI Partners ne cache plus son désengagement prochain de Yoplait, qui interviendrait avant la mi-2011 selon nos informations. Un repreneur industriel est envisagé, plutôt qu'un fonds d'investissement.

Lucien Fa
Lucien Fa© DR

Souvent annoncée, la sortie du capital de Yoplait n'est plus qu'une question de temps pour PAI Partners, car tout s'accélère. Le fonds, qui détient 50 % de la marque, tout comme l'industriel Sodiaal, « a confirmé sa volonté de désengagement et veut céder sa participation au cours du premier semestre 2011 », précise à LSA une source proche du fabricant de produits laitiers. Déjà, la semaine dernière, Michel Paris, directeur général de PAI Partners, a déclaré avoir « un très beau projet pour le prochain propriétaire [...]. Cela prendra du temps. Ce sera long. C'est plutôt une affaire d'industriel », a-t-il ajouté, sans préciser le timing des opérations.

 

Une marque attractive 

Si aucun processus formel de vente n'a été lancé selon PAI, « le fonds est en train d'approcher les banques pour leur confier un mandat », indique un spécialiste des fusions-acquisitions contacté par LSA. Yoplait est aujourd'hui une entreprise attractive au fort potentiel de développement, qui a basé son succès sur l'établissement de franchises à l'international. Un profil qui ne va pas manquer d'intéresser des industriels comme Nestlé, Lactalis ou General Mills (franchisé depuis 1977, 1,5 Mrds $ de ventes aux USA). D'autant que le désengagement de PAI présente des caractéristiques intéressantes : avec les 50 % de la société, le fonds a la mainmise sur le management, qu'un repreneur pourrait s'attacher par la même occasion. Une reprise par des fonds reste possible (Permira, BC Partners ou Axa Private Equity sont évoqués dans la presse), mais, « en théorie, il n'y a aucune chance qu'un fonds fasse une offre plus attractive qu'un industriel », a souligné Michel Paris, complémentarité oblige.

 

Sodiaal reste discret 

Sodiaal fait peu parler de lui, déjà engagé dans la reprise d'Entremont, car l'on voit mal le groupe disposer des finances suffisantes pour courir deux lièvres à la fois. L'industriel du lait n'est cependant pas insensible au prix de vente qu'obtiendra PAI, puisqu'il valorisera, par ricochet, sa propre participation dans Yoplait (et pèsera plus sur les conditions d'emprunt pour financer Entremont). Mais, quel que soit le nouveau partenaire de Sodiaal, PAI Partners a tourné la page. « Nous avons fait notre temps. [...] On a sauvé la marque Yoplait en France et on l'a développée à l'international », a justifié Michel Paris, qui s'apprête à se séparer de sa plus ancienne participation en portefeuille.

En 2002, Sodiaal, alors en difficulté, avait cédé la moitié de sa filiale Yoplait (2 Mrds E de CA mondial) à PAI. Depuis, sous la direction de Lucien Fa les ventes ont presque été multipliées par deux, et la rentabilité restaurée.

Côté expansion, les équipes de Yoplait n'ont pas chômé, en abordant le marché japonais en 2010, après avoir repris le contrôle total de la filiale anglaise en 2009. Le week-end dernier, General Mills a même annoncé avoir reçu un courrier de Yoplait qui souhaite mettre un terme à ce partenariat d'ici à 2012. Sodiaal souligne d'ailleurs que « l'ouverture de franchises et l'intégration, voire l'acquisition, de certains franchisés dans un contexte de marché mondial en croissance renforceront la marque Yoplait ». Tout ce qu'il faut pour rendre la mariée plus attrayante...

Actionnariat 50 % PAI Partners et 50 % Sodiaal

Chiffre d'affaires mondial 3,5 Mrds € en 2009, dont 891 M € en France

Production 1,7 M t d'ultrafrais vendues dans le monde (346 000 t en France)

Usines 4 en Europe

International 4 filiales et 25 franchises dans plus de 70 marchés

Marques Yop, Panier de Fruits, Petits Filous

Source : Yoplait

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2149

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA