Un pilier de Brandt à la tête de Fagor France

|

Thierry Léonard prend la direction générale de Fagor France, en remplacement de Sergio Treviño, promu CEO du groupe Fagor Electrodomésticos.

Thierry Léonard, Fagor Brandt

Passer d'une entreprise nationalisée à un groupe coopératif espagnol sans changer d'employeur : c'est ce parcours, atypique, qu'a suivi Thierry Léonard, récemment promu directeur général de Fagor France. « Quand j'ai débuté ma carrière, le groupe s'appelait Thomson et était nationalisé. Il a été privatisé, puis racheté par une société familiale, a ensuite fusionné avec Moulinex, repris par la suite par un groupe israélien, avant d'être racheté par Fagor en 2005. En fait, j'ai effectué toute ma carrière dans le même groupe, mais pas dans la même entreprise », détaille-t-il.

Pourtant, ce quadragénaire a toujours suivi le même fil directeur : l'amour des marques et de l'électroménager. De fait, au bout de vingt-trois ans, Thierry Léonard semble loin d'être blasé.

Désormais directeur général de Fagor France, en remplacement de Sergio Treviño, c'est avec enthousiasme qu'il égrène ses nouvelles missions : « Conserver notre place de numéro un en France [en volume, NDLR] et favoriser la prise de part de marché en préservant la valeur et les prix grâce à l'innovation. »

Pour cela, le groupe table sur l'encastrable, la technologie de l'induction et la préservation de l'eau et de l'électricité. Des créneaux sur lesquels le groupe, déjà bien positionné, entend encore accélérer... sans oublier la logistique.

« Fagor est le seul groupe de gros électroménager à avoir quatre sites industriels en France », rappelle Thierry Léonard. Le groupe, qui s'appuie sur le label Origine France Garantie, a revu la gestion de ses flux en raccourcissant les délais, en développant les petites séries et les livraisons directes de ses usines à ses clients. « Depuis 2006, nous travaillons aussi la marque Brandt en petit électroménager, un secteur d'avenir et de valeur », ajoute-t-il. Une feuille de route bien remplie qui devrait laisser peu de place à la routine !

En dates

  • 1990 Entre chez Brandt en tant que promoteur des ventes
  • 1992 Est nommé inspecteur commercial
  • 1997 Devient directeur régional encastrable pour les marques Brandt, Sauter, De Dietrich et Thermor
  • 2001 Est promu directeur clients nationaux du pôle encastrable
  • 2002 Rejoint le pôle grands comptes pour la division froid, puis lavage
  • 2004 Occupe le poste de directeur du développement des ventes
  • 2006 Devient directeur commercial clients décentralisés pôle encastrable
  • 2008 Est promu directeur général du commerce France
  • Mars 2013 Prend la direction générale de Fagor France

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2276

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message