Un projet européen de grands magasins

|

alliance - Le français Le Printemps et l'italien La Rinascente étudient une alliance avec l'allemand Arcandor. Objectif : créer un réseau européen de grands magasins haut de gamme.

L'accord est historique ! Mais son annonce a été plutôt... cafouilleuse. Le groupe allemand de distribution Arcandor (ex-KarstadtQuelle) a annoncé, le 12 décembre, dans un communiqué officiel, avoir bouclé une alliance inédite pour former un réseau européen de grands magasins haut de gamme avec le Printemps et La Rinascente. Karstadt, la filiale grands magasins d'Arcandor, prenait une part pouvant aller jusqu'à 25 % dans le capital de ses rivales françaises et italiennes. Pour montrer le sérieux de cette coopération, le géant d'outre-Rhin annonce en même temps la vente pour 800 millions d'euros d'actifs immobiliers, composés de 164 immeubles situés en Allemagne, dont 90 grands magasins, à un consortium réunissant le fonds transalpin Pirelli Real Estate, Deutsche Bank Rreef et le groupe italien Borletti. Or, ces trois sociétés sont les propriétaires de La Rinascente et, depuis septembre 2006, Deutsche Bank et Borletti détiennent les magasins Le Printemps.

Une lettre d'intention

Publié quelques heures après l'annonce d'Arcandor, un communiqué de Pirelli RE est venu rectifier le tir, précisant « qu'aucun accord n'a été trouvé au sujet de l'échange de titres entre Karstadt, La Rinascente et le Printemps. Une lettre d'intention non contraignante a été signée dans le seul but d'évaluer si les conditions favorables à la création d'un réseau européen de grands magasins haut de gamme pourraient apparaître dans le futur ».

Dans l'air depuis dix ans

Si le groupe allemand cherchait à rassurer les investisseurs - la vente d'une grande partie de ses biens immobiliers va en effet accroître ses loyers annuels de 20 millions d'euros -, il en a été pour ses frais : son titre en Bourse a chuté de 3 % le 13 décembre. Ses actionnaires n'ont pas non plus été convaincus par la cession de 51 % de ses parts dans sa filiale de vente par correspondance, neckermann.de, au fonds américain Sun Capital Partners.

Une alliance avec la Rinascente et le Printemps ne manque toutefois pas de pertinence. « L'idée de constituer un tel réseau est dans l'air depuis dix ans. Il y a déjà eu quelques petites tentatives, par exemple le rachat par Kaufhof, filiale du groupe Metro AG, des magasins Inno en Belgique, mais rien d'une telle envergure », souligne un expert, ajoutant : « Ils vont sans doute échanger des informations et approcher les fournisseurs ensemble. » Dans un premier temps, le géant allemand pourrait distribuer les marques exclusives du Printemps et de La Rinascente et tirer profit de l'expérience de ses rivaux dans le haut de gamme. Karstadt s'est déjà séparé de ses plus petits formats et un segment « premium », regroupant le célèbre KaDeWe, à Berlin, Alsterhaus à Hamburg et Karstadt Oberpollinger, à Munich, a été formé. Mais en dehors de son vaisseau amiral, entièrement rénové cette année, les deux autres grandes surfaces « de luxe » ne sont pas si impressionnantes. À l'inverse des deux futurs partenaires. La Rinascente vient de rénover pour 5 millions d'euros le septième étage de son navire amiral - 20 000 m2 à Milan. Le Printemps poursuit sa stratégie de montée en gamme initiée en 2001. « Des efforts qui portent leurs fruits, indique son PDG, Paolo de Cesare, car 2007 sera une bonne année, en ligne avec nos attentes. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2025

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA