Un quart des ventes de Casa envolé en 4 ans seulement

|

Les comptes de Casa France 2013-2014 révèlent une nouvelle chute du chiffre d’affaires, cette fois de 11%. L’enseigne paye cher son manque de renouvellement, avec des comptes dans le rouge pour la deuxième année consécutive, et une dégradation régulière de sa situation.

L'enseigne de décoration se heurte de plein fouet à la concurrence et peine à renouveler son concept.
L'enseigne de décoration se heurte de plein fouet à la concurrence et peine à renouveler son concept.

Faute de la concurrence ou manque de renouvellement criant ? Quelles que soient les raisons de la chute de Casa France, celle-ci est brutale. Selon les comptes déposés par la chaîne de magasins de décoration et de petit ameublement, les ventes se sont élevées à 158 millions d’euros sur le dernier exercice, clos le 31 janvier 2014. Enfin, l’élévation est toute relative, puisque ce chiffre représente une chute de chiffre d’affaires de 11,2% sur un an

Et depuis l’exercice fiscal 2010, le recul atteint même 24%. Un quart des ventes envolé ! Sur le même intervalle, la rentabilité n’a cessé de chuter, passant de 9,8 millions en 2010 à une perte de plus de 2 millions pour le deuxième exercice consécutif.

 

 

 

 

Les fermetures de magasins s’enchaînent

 

Une partie de l’explication réside dans la réduction drastique du nombre de magasins. Car Casa France ferme à tour de bras. La chaîne, fondée en 1975 et rachetée par le groupe Blokker Holding en 1988, compte 209 magasins en France (selon un décompte issu du site internet de l’entreprise), contre plus de 250 au début de la décennie.

Touchés par la concurrence de nombreuses enseignes, qui se sont investies dans le marché juteux de la décoration à plus ou moins bas prix (Ikea, Maisons du monde, Confo Déco, Alinéa…), les Casa ne bénéficiant pas d’une bonne implantation souffrent.

 

Quel avenir pour l’enseigne ?

 

Plus grave, l’offre et le concept, qui n’ont pas été rénovés depuis très longtemps, ne sont plus de nature à attirer le chaland. Les petits objets de cuisine, de déco qui étaient la marque de fabrique de Casa, avec des origines souvent exotiques (et surtout chinoises) se sont aujourd’hui banalisés. Et ne parlons pas d’e-commerce, le site de Casa ne permettant pas d’acheter en ligne.

Il y a un an, à la suite d’une publication de résultats déjà assez ternes, un observateur déclarait sans concession :  « Quand un soldeur fait mieux qu’un spécialiste on est en droit de se poser des questions ». Seule bonne nouvelle, les foyers de pertes ont semble t-il été jugulés, et la baisse enrayée. Mais qu’en sera t-il sur l’exercice 2015, qui se bouclera fin janvier ?

1 commentaire

Casa

07/10/2016 15h48 - Casa

Septembre 2016: PSE, 50 fermetures et 170 emplois sacrifiés... Et c'est pas parti pour s'arrêter!

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA