Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Un rayon vins qui continue sa valorisation

|

Le rayon vins représente près de 4 milliards d'euros, y compris les foires aux vins. S'il se maintient en volume, à +0,5%, il gagne 3,2% en valeur sur un an, cela grâce à un prix moyen en hausse de 2,6% (à 3,91 €). Ce sont les MDD qui se valorisent le plus : +6,3% en valeur, à 1,1 milliard d'euros. Elles pèsent déjà 29,7% du chiffre d'affaires du rayon et affichent un prix de vente moyen à la bouteille inférieur de près de 1 € par rapport à une marque nationale (3,03 €). Cependant, il est en hausse de 4,9%. En cause, la maigre récolte de 2012 dans le sud de la France et en Espagne où l'on trouve les vins à petits prix.

LE ROSÉ NE PÂLIT PAS

Ventes en valeur, en M€, des vins par couleur, en hypermarchés et supermarchés, en CAM à fin mars 2013, et évolution, en%, vs 2012

Source : Iri

Contrairement aux idées reçues, le rosé ne se boit plus seulement l'été. Ce vin léger, considéré comme peu alcoolisé et facile à choisir dans le rayon (à l'inverse des rouges et des blancs) bénéficie toujours d'une bonne image, ce qui se constate dans les ventes (+ 6% en valeur, sur les quatre premiers mois de 2013). Le rosé bénéficie également d'un prix moyen bien inférieur à ceux du vin blanc et du vin rouge.

LES VINS D'APPELLATION RESTENT MAJORITAIRES

Ventes en valeur, en M€, des segments des vins tranquilles, en hypermarchés et supermarchés, en CAM à fin mars 2013, et évolution, en %, vs 2012 Source : Iri Avec 71,7% du chiffre d'affaires du rayon vins, les vins d'appellation (voir le top dix) représentent le gros des volumes vendus. Toutefois, ces vins cèdent un peu de terrain à ceux de cépage et aux vins sans indication géographique. Les vins étrangers restent une niche ne dépassant pas encore les 100 millions d'euros par an.

BORDEAUX TOUJOURS INCONTOURNABLE

Ventes en valeur, en M€, du top dix des appellations d’origine contrôlée, en hypermarchés et supermarchés, en CAM à fin mars 2103, et évolution, en%, vs 2012

Source : Iri

Quatre appellations dans ce top dix sont bordelaises. Les Français n'en démordent pas : ils aiment et font confiance aux vins de bordeaux. Notamment pour les vins rouges. Pour ce qui est des rosés, les côtes- de-provence et le cabernet-d'Anjou se révèlent être des valeurs sûres. C'est d'ailleurs ce dernier qui enregistre la meilleure performance de l'année, avec une remarquable progression de 8,7% en valeur.

LA BIÈRE TIRE SON ÉPINGLE DE LA TAXE

Le marché des bières et des cidres en hypermarchés et supermarchés, en CAM arrêté à fin avril 2013 et en cumul courant de janvier à fin avril 2013, et évolution vs N-1 Source : Iri

La bière est la boisson taxée de l'année. Mais, surprise, elle résiste plutôt bien aux hausses de prix (+ 13,3%) engendrées par la surtaxe. Notamment les bières de spécialités qui poursuivent leur croissance sans encombre. Certes, c'est la catégorie la moins « météo-sensible » des bières. Ce n'est pas le cas de celles de luxe et des panachés, perturbés par les taxes, mais aussi l'absence de soleil. À noter que le cidre regagne un peu de terrain en début d'année. S'il affichait un maussade - 2,1% en volume sur un an, le cidre revient en positif sur le premier quadrimestre (+ 0,9%).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message