Marchés

Un saumon génétiquement modifié (AquAdvantage) bientôt dans les assiettes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La société américaine AquaBounty Technologies est sur le point d’obtenir l’autorisation de la FDA de commercialiser un saumon génétiquement modifié qu’elle a mis au point en 1996.

AquAdvantage saumon

En plein scandale agroalimentaire, que ce soit sur la tromperie autour de la viande de cheval, celle sur l’étiquetage des poissons aux Etats-Unis, ou le retour des farines animales dans la nourriture des bêtes destinées à être consommées, cette information risque d’aiguiser encore les commentaires acerbes sur l’agro-industrie.

17 années de recherches et de tests

La société basée dans l’état du Massachussetts dans le Nord-Est des Etats-Unis travaille donc depuis 17 ans sur un saumon atlantique génétiquement modifié par transgénèse dans le but de le commercialiser. L’avantage de cette manipulation est de doubler la vitesse à laquelle il grandit, de 36 mois pour un saumon « naturel » réduit à 18 mois pour l’AquAdvantage, et de lui permettre d’atteindre une taille plus importante.

La FDA embarrassée

La toute puissante FDA (Federal Drug Administration) a émis un avis en faveur de sa commercialisation fin décembre 2012 après avoir rendu le résultat de son enquête début mai 2012, mais vient de prolonger la période ouverte aux avis publics devant l’avalanche de propos emprunts d’inquiétudes des consommateurs et de certains professionnels. La FDA précise bien sur son site internet que cet avis « n’indique pas que cette proposition sera suivie d’une autorisation ». La fédération devra donc se positionner le 26 avril 2013, ce qui n’empêche pas Ron Stotish, PDG d’AquaBounty, d’être confiant : « Ce sont des mesures administratives et, même si elles ne nous plaisent pas, nous ne pensons pas qu’elles auront un impact négatifs sur nos chances d’obtenir l’autorisation. Il n’y aucun fait nouveau et notre entreprise reste persuadée que l’autorisation nous sera donnée. »

Bataille de lobbys

Les ONG sont évidemment contre ce projet et militent activement pour faire plier la FDA. Et mettent notamment en avant la crainte de la fuite de l’un de ces poissons baptisé Frankenfish en pleine mer, comme l'indique un article du JDN, alors qu’ils sont destinés à être cultivés en bassin.

La courbe de croissance de l'aquadvantage par rapport à un saumon Atlantique. Source: AquaBounty

Le rapport complet de la FDA consutltable ici (en anglais)

L'avis favorable de la FDA (en anglais)

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA