Un « stratège » pour Vivarte

|

Frédéric Boublil devient directeur de la stratégie et des projets transverses du leader français de l'équipement de la personne, Vivarte.

 Une création de poste sur mesure pour cet ancien de HEC.
Une création de poste sur mesure pour cet ancien de HEC. © DR

La fonction est plutôt rare dans la distribution française. Il n'y a guère que des grands noms, comme Carrefour, Casino, la Fnac, PPR ou les Galeries Lafayette, à y avoir recours. Et si Vivarte a décidé de se doter d'un stratège, c'est justement le signe que l'entreprise compte bien, sous l'impulsion de son directeur général, Marc Lelandais - arrivé du monde du luxe (Lancel) il y a un peu moins d'un an -, fonctionner comme un véritable groupe et non plus comme une fédération d'enseignes. Ce qu'elle a longtemps pu paraître, avec ses 4 700 magasins et sa vingtaine d'enseignes qui bénéficiaient, pour les plus importantes, d'une grande autonomie.

En dates

  • 1994 Diplômé de HEC
  • 1994-1995 Consultant chez Bossard Consultants
  • 1996-1998 Acheteur, puis responsable achats parfums cosmétiques chez Saresco (duty free - France et Singapour)*
  • 1998-2001 Category manager chez Auchan (jeux et jouets)
  • 2001-2004 Consultant, puis manager chez OC Strategy Consultants
  • 2006-2007 Directeur marketing achats chez inmac-wstore.com
  • 2008-2012 Directeur PGC et distribution du cabinet Solving Efeso International
  • Depuis 2013 Directeur stratégie et projets transverses du Groupe Vivarte, membre du comité exécutif

Frédéric Boublil, outre la stratégie, aura d'ailleurs la charge « des projets transverses » de Vivarte, autrement dit, les synergies. Il sera rattaché à Didier Couerbe, secrétaire général et directeur général délégué du groupe.

 

La stratégie, c'est plutôt sur le terrain et auprès de ses collègues qu'il souhaite la pratiquer.

Un job sur mesure pour ce « HEC » de 43 ans qui a su marier la réflexion aux fonctions opérationnelles dans les six entreprises où il a travaillé jusqu'ici. « J'ai consacré la moitié de ma vie professionnelle à des distributeurs, et l'autre, en tant que consultant, à des enseignes et à leurs fournisseurs, avec un bon équilibre entre fonctions opérationnelles et missions stratégiques et entre l'international et la France », raconte-t-il.

La stratégie, c'est plutôt sur le terrain et auprès de ses collègues qu'il souhaite la pratiquer. « Moins je suis dans mon bureau, mieux c'est », explique ce fils de commerçant pied-noir qui a fait ses premiers pas dans le magasin de layette de son père, à Tunis, qui l'avait baptisé du joli nom de Bébé Lune. Une famille très présente dans sa vie, avec deux frères brillants, diplômés de l'ESCP et de L'Edhec, qu'il retrouve souvent en compagnie de ses deux jeunes fils de 3 et 5 ans.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2267

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message