Marchés

Un tiers des élevages de porcs bretons seraient menacés de dépôt de bilan

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La crise porcine qui sévit en France pourrait déboucher sur le dépôt de bilan d’un tiers des élevages porcins en Bretagne d’ici l’été 2011 et 5 % des 6 000 exploitations pourraient le faire dans les prochaines semaines, affirment les dirigeants de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles de Bretagne. Des actions ont lieu devant les sites industriels comme celui d’Aoste dans la Loire, pour dénoncer les achat de porc dans d’autres pays européens, moins chers qu’en France. Les éleveurs souhaitent que les industriels, dans la foulée des distributeurs, appliquent la mention Viande de Porc Françaises sur les produits frais et les salaisons. La France produit 14,8 millions de porc, mais la filière voit sa part de marché se réduire régulièrement.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA