Une année en cache-misère

|

Peut-on y voir un effet cache-misère ? Du maquillage pour cacher les cernes dues à l'inquiétude, des mouchoirs pour étouffer les sanglots... Quoi qu'il en soit, ces deux catégories génèrent le plus de chiffre d'affaires additionnel. Un bel exploit, déjà, pour une année bien morose. La faute aux arbitrages, toujours impitoyables, effectués par les consommateurs. Tous circuits confondus, l'hygiène-beauté parvient à éviter le pire, avec un tout petit 0,1 % de croissance. C'est peu, mais cela permet d'éviter la « récession ». Par les temps qui courent, c'est finalement plutôt pas mal.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2069

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous