«Une année noire» justifie le plan de réorganisation chez Auchan

|
Trois nouveaux métiers apparaissent dans le plan de modernisation d'Auchan : employé commercial, manager commerce et responsable commerce.
Trois nouveaux métiers apparaissent dans le plan de modernisation d'Auchan : employé commercial, manager commerce et responsable commerce.© F.M.

C’est en ces termes que Vincent Mignot, directeur général d’Auchan, a qualifié 2013 auprès des syndicats convoqués à un comité central d’entreprise le 30 janvier dernier. « Une année noire » qui se traduit par une baisse du chiffre d’affaires des hypermarchés de 2,6% à périmètre comparable et par une érosion du résultat opérationnel, qui passe de 780 à 680 millions d’euros. Des résultats qui justifient le plan de « modernisation » annoncé aux syndicats et l’apparition de nouveaux métiers. Dans l’attente d’un prochain comité central d’entreprise prévu pour le 25 février, les syndicats ont mandaté un expert pour examiner les retombées de cette réorganisation testée dans deux hypermarchés, à Saint-Quentin, en Picardie, et dans le nouveau magasin d’Epinay-sur-Seine. S’ils ne connaissent pas encore tous les dessous de ce vaste plan, les 52 000 salariés d’Auchan savent déjà que leur participation va baisser de 2 à 2,5 points en 2013.

1 commentaire

udo

04/02/2014 08h46 - udo

Madame, Monsieur,

Veuillez excuser cette façon un peu cavalière de vous approcher, mais il y a urgence à ce que vous ayez cette information.
L'UDO Union des Opticien syndicat, membre de l' ECOO au niveau européen vous alerte sur un sujet qui sera prochainement voté sur la loi sur la consommation et qui va mettre en péril toute une profession et une économie.
Les opticiens et opticiens optométristes français ne pourrons plus vendre une paire de lunettes sans ordonnance, même à un étranger en visite en France !
Il sera obligatoire de demander une ordonnance en cours de validité pour pouvoir vendre une paire de lunettes à toute personne qui entrera dans votre magasin: Français, Européen, Etrangers du monde entier.
Même s'il y a urgence, que la personne se retrouve sans lunettes (ex suite à une casse), un visiteur étranger en vacance qui désire acheter un équipement optique (même sans demande de remboursement, L'opticien sera Hors la Loi, s'il vend une paire de lunettes sans ordonnance!!! L'opticien sera dans l'obligation de lui demander d'aller chez l'ophtalmologiste pour qu'il puisse avoir une ordonnance et ainsi acheter sa paire de lunettes.
Vous savez tous, le temps qu'il faut pour avoir un RDV chez l'ophtalmologiste ! qui de plus a ses priorités pour faire sa médecine, déceler les pathologies pour lesquels il manque déjà beaucoup de temps à leur consacrer!.
C'est le savoir et le droit que l'opticien a depuis plus de 70 ans pour délivrer un équipement optique qui est bafoué.

COMMUNIQUE DE PRESSE UDO
Défendons les libertés, vos libertés !
Le projet de loi relatif à la consommation introduit la restriction de notre liberté en rendant l'ordonnance obligatoire pour délivrer un équipement.
En effet, ce projet, qui doit être discuté en séance publique la semaine prochaine, prévoit notamment : "la délivrance de verres correcteurs est subordonnée à l'existence d'une prescription médicale en cours de validité".
Rappelons que le code de la santé publique depuis 70 ans définit les compétences des opticiens-lunetiers et autorise ceux-ci à délivrer un équipement au-delà de 16 ans. Revenir en arrière ce serait :
Modifier le code de la santé publique défini par le Ministère de la Santé,
Réduire nos compétences et aller à l'inverse de ce qui se passe chez nos voisins européens,
Compliquer le remplacement d'un équipement en urgence (casse etc…),
Empêcher la vente d'un équipement aux français non assurés ou ne souhaitant pas de remboursement, ainsi qu'aux européens et étrangers.
N'oublions pas que 97% des français ont un contrat santé et qu'ils bénéficient d'un remboursement lui-même conditionné par une ordonnance en cours de validité.
C'est dans cet esprit que l'UDO se bat et défend auprès des élus la liberté pour un opticien de vendre un équipement optique à tous, français et étrangers au-delà de 16 ans comme dans l'ensemble des pays européens, l'ordonnance restant obligatoire uniquement pour le remboursement et ce en tant que spécificité française.
Soyez assurés que nous continuons le combat, pour défendre la liberté de tous : opticiens mais aussi consommateurs.
Soyez à nos côtés,
Nous comptons sur vous.

Pour plus d’information : http://www.uniondesopticiens.org/

Bruno DEPYPER
Administrateur UDO
Tel. 01 44 40 15 93 - Gsm. 06 17 11 43 62
udoinfo@orange.fr

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter