Une bière d'initiation pour futurs amateurs

|

lancement Des arômes fruités, peu d'amertume et une contenance de seulement 25 cl : 1664 Blanc veut séduire ceux qui n'aiment pas trop la bière.

Les brasseurs partagent la même problématique que les producteurs de vins. « Les consommateurs réguliers achètent toujours autant de bière, mais c'est leur nombre qui baisse », explique Valérie Siegler, responsable du développement de la marque 1664. Leur objectif commun est de toucher les CSP+ de 25 à 35 ans grâce à une offre facile d'accès. C'est tout au moins la cible prioritaire de 1664 Blanc, dernier lancement de Kronenbourg, qui a toutes les caractéristiques de la bière d'initiation. 1664 Blanc s'apparente aux blanches, tant au niveau des arômes que du goût, même si le brasseur préfère en parler comme d'« une bière différente, fraîche et fruitée »... Avec un format de 25 cl au lieu de 33 cl.

« Il s'agit pour nous d'un lancement majeur », insiste Valérie Siegler. La Grande-Bretagne est le premier marché à avoir accueilli cette recette. C'était en 2004. Aujourd'hui présente dans plus de 1 500 pubs sélectionnés, cette bière y a rempli plus de 10 millions de pintes en 2005. « Notre plan de communication est sans précédent pour la France, poursuit Valérie Siegler. Il comprendra notamment, à partir d'avril, une vaste campagne d'échantillonnage. » En débarquant sur le segment des bières de spécialité, 1664 espère capitaliser sur la signature de sa marque internationale tout en profitant d'un segment plus dynamique que celui des bières de luxe. Même si, en 2005, les ventes de 1664 (dont la part de marché s'élève à 9 % en volume; et à 10 % en valeur) seraient restées stables, selon Kronenbourg.

Dans les faits, « les référencements en GMS démarreront dès la mi-février », précise Eva Henry, la directrice du marketing du brasseur. 1664 Blanc afficherait déjà une DV de 85 points sur ses deux références. Le plan de lancement, qui se veut massif, trouvera son relais naturel dans les bars.

Relais dans les bars

 

Le brasseur a prévu d'y investir 15 millions d'euros dans de nouvelles tireuses. Une somme importante, mais que la direction estime nécessaire pour aider les cafés à relancer des ventes qui représentent près de 30 % du chiffre d'affaires des brasseurs. « Nos nouvelles colonnes garantissent une température de service constante de 3° », précise-t-on chez Kronenbourg. 1664 Blanc, dont l'arrivée en CHR est prévue mi-avril, espère toucher plus de 2 000 établissements sélectionnés. Les brasseries Kronenbourg possèdent déjà une marque de blanche, Brugs, mais sa notoriété et ses volumes de vente sont sans commune mesure avec celles de 1664. La nouvelle recette n'en demeure pas moins une référence supplémentaire sur le marché.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1939

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous