Une charnière août/septembre correcte pour les drives

|

Les ventes des drives ont progressé de 26% en valeur et de 27% en volume sur la période du 11 août au 7 septembre, selon les données de Nielsen. Moins qu'en glissement annuel (+ 36%), mais les mois d'été sont moins porteurs pour ce circuit.

La dynamique reste forte pour les drive, même si la croissance est moins virulente durant l'été.
La dynamique reste forte pour les drive, même si la croissance est moins virulente durant l'été. © © Laetitia DUARTE FILET

A 190,2 millions d’euros, les ventes de drives ont progressé de 26% en valeur et de 27% en volume sur la période du 11 août au 7 septembre (p9). C’est quand même près de 40 millions de plus que les 151,3 millions d’euros engrangés par Auchan Drive, Carrefour Drive, Cora Drive, Leclerc Drive et Monoprix Drive à la même période de l’an dernier. Un échantillon de 5 enseignes qui, selon Nielsen, représente environ 70% des ventes totales de drives en France.

Cette progression reste néanmoins - été oblige - en deçà de celle enregistrée sur une année glissante : les ventes cumulées du circuit sur 12 mois arrêtées au 7 septembre 2014 gagnent en effet 36% à 2,55 milliards d’euros contre 1,88 milliard un an plus tôt. A noter que le circuit qui pèse environ 3% des ventes totales de PGC a généré plus d’un tiers de la croissance du marché sur la p9, 37% exactement. 

Ne manquez pas, le 13 novembre, notre conférence sur le drive, les casiers et le click and collect organisée à Paris, avec les témoignages d’Auchan, Kiabi, la Fnac, LDLC, Wink, Au Bout du Champ, Nielsen, Kantar, etc. Programme et inscriptions sur le lien suivant.

 

 

L'été, moins porteur pour les drive

 

Près d'un tiers de la croissance des ventes provient des drives

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter