Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Une eau de Noël pour l'enseigne

|
Une bouteille satinée sur laquelle est sérigraphié le logo de Manish Arora.
Une bouteille satinée sur laquelle est sérigraphié le logo de Manish Arora.© DR

Sa source étant à Arcachon (33), Abattilles est bien connue des Girondins, voire des Aquitains. Rachetée à Nestlé Waters fin 2008 par Olivier Bertrand, patron de restaurants à Paris et distributeur de boissons pour le CHR, et Roger Padois, ex-dirigeant d'un groupe de tabac, cette eau minérale a maintenant un destin national. Grâce à Monoprix qui l'a référencée dès 2010. « Nous avons rencontré l'enseigne via Jean-Baptiste Lafond, le rugbyman reconverti en agent commercial. Elle a rapidement référencé notre eau en bouteille verre », se rappelle Roger Padois. Et pour cause. Dans l'alimentaire comme dans les cosmétiques, Monoprix cherche toujours à se différencier de ses concurrents. Elle a vite été séduite par le positionnement de ce « grand cru de l'eau », sa bouteille bordelaise et sa faible minéralité, reconnue par le corps médical.

 

Souffle indien

Pour Noël 2012, Monoprix a fait appel au designer indien Manish Arora, parfois appelé le John Galliano de l'Inde, tant il aime marier les couleurs vives. Une collaboration qui ne s'est pas arrêtée au textile et autres arts de la table : Monoprix voulait aussi une eau de Noël, à l'instar de ce que font Badoit ou Évian (Danone). Las. Inutile de demander aux gros acteurs de l'eau de produire une édition limitée. Monoprix s'est donc tourné vers son récent fournisseur. « Cela a demandé trois mois pour aboutir à un habillage de qualité », assure Roger Padois. La technique choisie ? Un satinage de la bouteille sur laquelle est sérigraphié le logo coloré de Manish Arora. Le bouchon aussi a changé : il est rose indien. La Société des eaux d'Arcachon, qui produit Abatilles et l'eau Source des Pins, a un autre atout : elle utilise un moyen de transport très développement durable, le ferroutage. Ses bouteilles partent d'Arcachon à Bordeaux par camion, puis prennent le train jusqu'à Paris, pour limiter les émissions de CO2.

  1. EN CHIFFRES
  • 3,6 M€ Le chiffre d'affaires 2008
  • 8,5 M€ Le CA prévisionnel 2011

Production

  • 9,5 millions de bouteilles en 2008
  • 40 millions en 2011 (11 M à marque Abatilles, 29 M Source des Pins)

Sources : Deloitte, Feef

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message