Une étiquette qui indique la maturité

|

Des chercheurs ont mis au point une étiquette munie d'un capteur d'odeurs qui change de couleur lorsque le fruit est mûr. Elle évite que le consommateur abîme les produits.

Deux scientifiques néo-zélandais ont inventé une étiquette qui indique aux consommateurs si le fruit proposé dans les rayons est mûr ou pas. Ce produit, baptisé RipeSense, est une première mondiale. Testée sur des poires, l'étiquette détecte l'odeur dégagée par le fruit. En fonction du degré de maturité de la poire, l'étiquette change de couleur. La pastille vire ainsi du jaune vif au rouge en passant par l'orange. Une solution simple et efficace qui devrait faciliter la vie des consommateurs qui ne savent jamais quel fruit acheter.

Les chercheurs de l'institut Hortresearch, Keith Sharrock et Ron Henzell, ont travaillé cinq ans pour mettre au point cette innovation. Leurs études ont été principalement financées par deux organismes publics néo-zélandais, la Fondation pour la Recherche, la Science et la Technologie ainsi que Technology New Zealand, qui a investi 50 000 E.

Les scientifiques ont aussi collaboré étroitement avec la société Jenkins Labels. Cette entreprise a mis au point un packaging capable de contenir quatre poires qui dirige les odeurs dégagées par les fruits vers l'étiquette « renifleuse ». À terme, chaque poire devrait posséder sa propre étiquette. « Ce détecteur nous place sur un marché où nous pourrons bientôt développer des packagings qui délivrent des messages instantanés aux consommateurs en changeant tout simplement de couleur », se félicite Cameron McInness, le directeur du service horticulture de Jenkins Labels. Le packaging, qui protège les fruits grâce à un couvercle de plastique rigide transparent, empêche les consommateurs de presser les poires, évitant ainsi aux patrons de supermarchés de jeter des tonnes de produits frais endommagés.

Les premières études auprès du public semblent promettre un bel avenir à cette étiquette. RipeSense a été testé avec succès en septembre dans trois supermarchés des enseignes Woolworths et Foodtown (ces deux chaînes appartiennent au groupe Progressive Enterprises), à Auckland en Nouvelle-Zélande.

Des retombées financières imprécises

Placés en tête de gondoles, ces emballages originaux ont suscité la curiosité des clients, qui ont posé des questions aux employés détachés pour présenter ce nouveau produit. Cette technologie adaptée aux poires de la variété anjou verte est proposée dans plusieurs grandes surfaces de Portland dans l'État d'Oregon, aux États-Unis. De nouvelles recherches sont en cours pour adapter l'innovation à d'autres fruits comme le melon, l'avocat et le kiwi.

Les chercheurs néo-zélandais n'ont encore aucune idée des retombées financières suscitée par la mise sur le marché de leur innovation. Mais RipeSense pourrait intéresser de nombreuses chaînes de supermarchés à l'international. Tout dépend toutefois du prix unitaire de cette étiquette. Ce « détail » ne semble toujours pas avoir été réglé. Si le prix demandé est raisonnable, il y a peu de doute que ce produit soit bientôt disponible dans les rayons des hypermarchés français.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1842

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message