Marchés

Une nouvelle façon de boire Delo

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Innovation - La polytechnicienne Marguerite Deperrois a imaginé le premier bouchon-capsule, qui libère un concentré de plantes naturelles dès qu'il est vissé sur une bouteille d'eau.

« Lorsque je suis en réunion, je suis tellement stressé que je troue mes chaussettes. » « Quand je fais les boutiques, j'ai envie de me sentir sexy. », Marguerite Deperrois a fait le terreau d'une innovation de ces petites réflexions symptomatiques des états d'âme de l'époque. Alors chez le cimentier Lafarge, puis consultante chez Kaos Consulting, cette polytechnicienne a mûri son projet, aujourd'hui aux prémices de sa commercialisation.

Le produit s'appelle Delo, un bouchon-capsule bourré de technologies qui, vissé sur une bouteille d'eau, libère un concentré de plantes. Les formules ont été élaborées par la phytothérapeute Fabienne Joany, finalisées par la styliste culinaire Michèle Gay, fabriquées par le fabricant d'extraits de plantes Biosphère et emballées dans les petites boîtes en carton résolument pop imaginées par l'agence Be-Poles. À l'arrivée, ce produit, à la frontière du complément alimentaire et de la boisson, est décliné à ce jour en cinq goûts promesses : minceur, énergie, sexy, équilibre et destress. La version « sexy » contient du gingembre, du galanga, qui prédispose au désir amoureux, et de la cardamome, qui accroît l'énergie sexuelle.

 

Nouveau rituel

« C'est un produit urbain, trendy, féminin, chouette en un mot, s'enthousiasme Stéphane Monfray, category manager chez Monop. L'idée est intéressante d'aromatiser son eau avec ce petit objet. » Marguerite Deperrois espère créer un nouveau rituel, comme Actimel et sa fiole à boire au goulot.

Pour le moment, Delo est vendu à l'unité chez Cojean. Ce pionnier de la restauration rapide de qualité a sélectionné cette nouveauté pour son esprit nomade couplé au naturel - le produit ne contient que des plantes et du fructose. Le magasin parisien Colette, qui fait et défait les tendances, et la Grande Épicerie de Paris l'ont aussi référencé. Enfin, Monop devrait le mettre en rayon fin janvier.

Toutefois, le prix pourrait être un frein à son essor. À 2,3 E l'unité ou à 6,5 E la boîte de 4 bouchons-capsule, l'addition semble salée. « C'est nettement moins cher qu'un paquet de cigarettes », se défend Marguerite Deperrois. Et puis, pour se convaincre des bienfaits de Delo, cette entrepreneuse invite à visiter le site www.boiredelo.com, qui en dit long sur la petite capsule.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA