Une nouvelle marque pour Stanley-Black et Decker

|

Deux ans après le rapprochement de Stanley et de Black et Decker, le groupe lance une nouvelle marque d'outillage électroportatif pour semi-professionnels.

Stanley-Black& Decker
Stanley-Black& Decker© PHOTOS DR

Stanley Fatmax : voici une parfaite illustration des synergies qui peuvent être créées par le rapprochement de deux géants du bricolage. D'un côté, Stanley, leader mondial des outils à main, et, de l'autre, Black et Decker, leader de l'outillage électroportatif. Les entreprises se sont rapprochées, il y a deux ans, et c'est cette année que le nouveau groupe passe à l'offensive en lançant une marque pour les GSB.

Le positionnement est très précis : les outils électroportatifs pour les semi-professionnels. « Par semi-professionnels, nous entendons les particuliers bricoleurs experts qui cherchent la qualité et la durabilité d'un produit et, de l'autre, les artisans qui cherchent la qualité professionnelle à un tarif moins élevé que les équipements pro », explique Charles de Kervenoaël, directeur général France, Espagne et Portugal du groupe.

 

80 % des besoins couverts

Résultat : la gamme est courte et très ciblée, puisque, avec seulement 9 produits, elle couvre 80% des besoins des utilisateurs semi-pros. Sur le segment des sans-fil, Stanley Fatmax lance, avec une puissance de 10,8 V, une visseuse simple et une visseuse à impacts et, avec une puissance de 18 V, une perceuse-visseuse, une scie sabre et une lampe. La gamme propose aussi quatre produits filaires : une perceuse à percussion, un marteau perforateur, une meuleuse et une scie sauteuse. Enfin, des coffrets d'accessoires viennent compléter l'offre. Quant à l'éventail prix, il s'étend de 18,39 € à 29,99 € pour les accessoires et de 49,99 € à 249,99 € pour les outils.

Avec cette nouvelle marque, le groupe Stanley Black et Decker comble ainsi l'unique segment de marché qu'il n'avait pas encore investi. Un segment dont le volume d'affaires était estimé en GSB à 49 M € en 2011, selon GfK, soit près de 21% du total marché. Et le groupe ne cache pas ses ambitions : capter 15% du marché en valeur d'ici à trois ans. Pour cela, une extension de la gamme et des circuits de distribution est déjà programmée pour 2013. « Nous doublerons notre gamme de produits et investirons le réseau des magasins de bricolage professionnels dès l'année prochaine », assure Cécile Manuguerra, directrice marketing de Black et Decker.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2233

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message