Une start-up propose des shootings mode sans mannequins

|

Ni mannequin, ni photographe, ni retoucheur. La start-up Allure Systems propose aux e-commerçants de réaliser 30 à 40% d’économies sur les shootings photo grâce à une base de mannequins prêts pour réaliser des visuels.

Grâce à des algorithmes, Allure Systems adapte les vêtements photographiés aux mannequins.
Grâce à des algorithmes, Allure Systems adapte les vêtements photographiés aux mannequins. © Capture d'écran Allure Systems

Fini d’attendre pendant 1h30 que le mannequin soit habillé, coiffé, et maquillé. Allure Systems, une start-up basée entre Paris et Shanghai, présente une plateforme de service à destination des e-commerçants. Les clients d’Allure Systems shootent leurs références lors de séances photos sans mannequins. Le fonctionnement est simple, Allure Systems photographie en amont des mannequins, afin de disposer d’une large base de visages, avec de nombreuses poses et expressions. De leur côté les e-commerçants installent chez eux un mécanisme très particulier : "il remplace le studio photo, le vêtement est mis en place sur un portant spécifique et breveté explique Gabrielle Chou, co-fondatrice de la start-up, l’installation ne prend pas beaucoup de place", assure-t-elle. Des algorithmes adaptent par la suite le vêtement au mannequin choisi dans la base de données par l’e-commerçant. L’installation présente de nombreux avantages, "le principe est de ne jamais déformer artificiellement le vêtement, on garde la fluidité du textile, poursuit Gabrielle Chou, ce n’est pas comme un miroir magique où le vêtement est artificiellement déformé". Le système mis en place par Allure Systems permet de shooter en moyenne 160 références par jours, contre 80 à 100 pour un shooting classique. "A qualité égale, Allure Systems permet de réaliser 30 à 40% d’économies"  résume la co-fondatrice de la start-up lancée il y a un peu moins d’1 an.

La flexibilité pour maître mot

La solution d’Allure Systems est recommandée pour les e-commerçants qui shootent plus de 1500 références par an, "les petites marques ont moins d’impératifs de temps, et peuvent attendre un mannequin" explique Gabrielle Chou. Allure Systems compte déjà parmi ses clients Showroomprivé.com. L’installation de la start-up permet surtout beaucoup de flexibilité, "les mannequins sont changés toutes les saisons, peu importe que la marque change d’idée au cours de la séance photo, on peut procéder à 10 changements de mannequins lors d’un même shoot" précise Gabrielle Chou. La facturation se fait au visuel, comme pour une photocopieuse. Autre avantage de la solution Allure System : les mannequins cèdent directement leurs droits à l’entreprise, "il n’y a donc pas à les renouveler au bout d’1 an".

Le studio Allure Systems accessible chez des partenaires de la start-up

Si Allure Systems semble surtout adapté à des "gros" e-commerçants, la start-up s’est entourée de partenaires chez qui "le mécanisme est en place, les clients ont juste à envoyer leurs références au studio, et peuvent bénéficier des mêmes avantages". L’entreprise lancée il y a un peu plus d’1 an commence sa commercialisation. Pour la suite, la start-up souhaite développer sa base avec des mannequins grandes tailles. Allure Systems pourra aussi bientôt proposer des poses en mouvement. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message