Marchés

Une très légère inflation en août 2015 pour les PGC: la guerre des prix s'estompe-t-elle doucement? (tous les chiffres d'Iri)

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

C’est très léger, mais réel. Selon le dernier indicateur publié par Iri, les prix des produits de grande consommation ont augmenté de 0,05% en août 2015 en hypers et supermarchés. Soit autant qu’en juillet après de plusieurs mois de déflation et d'une intense guerre des prix.  

Selon Iri, en aout 2015, la remontée des prix est observée aussi bien en hypermarchés qu’en supermarchés.
Selon Iri, en aout 2015, la remontée des prix est observée aussi bien en hypermarchés qu’en supermarchés.© Thinkstock

Le constat d’Iri est clair :  "Nous avions enregistré une très faible augmentation des prix en juillet (+0,05 % sur le total InfoScan Alimentaire + petit bazar). Nous retrouvons ce même taux anecdotique en août (+0,05 % à nouveau)", note le panéliste. Avant d’ajouter, "sur les seuls PGC (InfoScan Alimentaire) nous avons une légère amplification du mouvement (+0.07% en juillet et +0.14% en août)". La remontée des prix est observée aussi bien en hypermarchés qu’en supermarchés.

Inflation / mois précédent – Hypers + Supers 

 

Inflation / mois précédent HM+SM – Détail par rayon

Alors certes, il est beaucoup trop tôt pour parler de la fin de la guerre des prix, mais les industriels ne doivent pas bouder leur plaisir. La reprise de l’inflation touche en effet de nombreux secteurs des PGC : entretien, hygiène-beauté, épicerie salée. Le mouvement est cependant plus marqué sur la crémerie (+0.47%) et notamment sur le lait (+1.9%), le beurre (+1.4%) et la crème fraîche (+1.3%) en raison de la remontée du prix du lait. A noter également la forte augmentation pour le deuxième mois consécutif de la viande hachée fraîche (+1.3% en août après +0.7% en juillet). Finalement seules les boissons et l’épicerie sucrée échappent à la hausse des prix avec une simple stabilité des étiquettes.

 En termes d’inflation à 1 an sur le total magasin 

L’inflation à un an s’établit à -0,93% après -1.18% en juillet en raison de cette inversion de tendance à court terme. Nous n’avions pas connu un chiffre aussi bas depuis près de 18 mois (avril 2014). Les évolutions sur août tendent à homogénéiser le niveau de déflation à 1 an sur les rayons, avec le DPH à -1,33%, l’épicerie à -1.06%, les liquides à -0,84% et les produits frais LS à -1.02%.

Les différences restent néanmoins parfois fortes au niveau des groupes de familles. A titre d’exemple, quelques-uns d’entre eux atteignent ou dépassent les 2% de déflation : le capillaire et l’hygiène corporelle, les petfood, le babyfood, l’aide à la pâtisserie (avec les sucres à -5%), les eaux, la bière, et l’ultra-frais.

Inflation à 1 an – Hypers + Supers

Inflation à 1 an – Détail par rayon

 

  Inflation à 1 an HM+SM – Détail par type de marque

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA