Marchés

Une ville de l'Aube pour racheter une filiale de Cauval menacée

|
Cauval Industries

Le maire PRG de Bar-sur-Aube, René Gaudot, a annoncé mercredi son intention de déposer auprès du tribunal de commerce de Meaux (Seine-et-Marne) une offre de reprise de l'entreprise Atmosphères Interiors, filiale auboise de Cauval Industries, qui doit être mise en liquidation début avril.

"Nous allons consulter le ministère du Redressement productif et le Conseil régional pour finaliser financièrement et juridiquement ce projet qui sauverait nos emplois", a expliqué M.Gaudot.

Selon lui, 50 emplois sur les 191 que compte le fabricant de canapés pourraient être immédiatement sauvegardés et quelque 50 autres créés dans les prochains mois.

"C'est un dossier absolument prioritaire car je crains un effet domino qui serait une catastrophe pour notre ville", a-t-il ajouté.

En début d'après midi, près de 300 personnes -principalement des salariés d'Atmosphères Interiors- étaient rassemblées devant la sous-préfecture de Bar-sur-Aube où se tenait une réunion entre les autorités préfectorales, les élus et le vice-président de Cauval Industries, Gilles Silberman.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter