Cette vodka équitable arrive chez Monoprix

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Selon nos informations, Monoprix a référencé la vodka Fair, fabriquée à partir de quinoa bolivien bio et issu du commerce équitable. Celle-ci arrivera en rayons en juillet dans 148 Monoprix. Fair est une signature très prisée des barmen du monde entier.

Comme son nom l'indique, Fair propose des spiritueux équitables.
Comme son nom l'indique, Fair propose des spiritueux équitables.© FAIR

Fair, marque de spiritueux distribuée par La Maison du Whisky, entre chez Monoprix. Notamment sa vodka qui est élaborée à partir de quinoa dont la graine est au préalable brassée et transformée en bière avant d’être distillée. Puis, de l'alcool de maïs est ajouté pour lui conférer plus de moelleux. Certifié bio, vegan et sans gluten, ce quinoa est issu d’une coopérative de 1 200 agriculteurs dans les Andes boliviennes. La distillation et la mise en bouteille se font dans la région de Cognac. "Sa robe est claire, ses arômes exhalent des notes de crème avec des reflets minéraux. On y décèle des notes de fruits secs avec une finale légèrement calcaire. Une vodka délicieusement soyeuse, élégante et aromatique. Elle est parfaite dégustée pure mais révèle d’autres facettes lorsqu’elle est proposée en cocktail", précise Fair. Son prix de vente au consommateur? 39 euros.

Une marque en vogue dans les bars

Avec ses vodkas, rums, gin et liqueurs, cette marque née en 2009 est présente en France, au Royaume-Uni, au Benelux, en Suisse, en Allemagne, en Scandinavie, au Japon, en Corée, à Hong Kong, à Singapour, en Malaisie, en Australie, en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, au Canada, ainsi que dans d’autres marchés locaux. En France, Fair est très prisée par les professionnels du bar : la marque est notamment présente au sein des établissements de l’Expérimental Cocktail Group.

Un sourcing pointu

Fair source des ingrédients naturels auprès d’une population d’agriculteurs locaux de l’Ouzbékistan jusqu’au Belize. Si le quinoa biologique est issu du plateau de l’Altiplano en Bolivie, la canne à sucre est cultivée sous le soleil du Belize, l’arabica vient du Mexique et les baies de genièvre d'Ouzbékistan. Ces ingrédients convergent ensuite vers la région de Cognac où ils sont transformés.

A noter que cette start-up de cinq salariés achète les matières premières à un prix supérieur au prix du marché pour que les producteurs puissent investir et bénéficier d’une activité pérenne. Fair paie également une prime Fairtrade, d’environ 15% du prix d’achat. Celle-ci est utilisée pour des projets sociaux et environnementaux. Fair reverse également 2,5% de son CA pour promouvoir le commerce équitable auprès des clients finaux.

Qui est Alexandre Koiransky, fondateur de Fair?

En 2008, Alexandre Koiransky était commercial pour les cognacs Ferrand. Il était en charge de la distribution pour le marché US et travaillait essentiellement dans le ghetto de Chicago (SouthSide). Si l’expérience fut passionnante, elle l’a fait réfléchir, notamment sur la notion de responsabilité des marques. Il imagine alors des spiritueux haut de gamme mais éthiques, destinés à une clientèle sensible au développement durable. Ce sera le point de départ de Fair avec le lancement de la première vodka éthique à base de graines de quinoa. En 2013, il choisit la Maison du Whisky pour distribuer la marque en France, au Benelux et en Italie.

Quels sont les 7 autres spiritueux signés Fair?

  • Un rum de Bélize dont les sucres et mélasses proviennent de la coopérative Belize Sugar Cane Farmers Association, qui regroupe plus de 5 000 agriculteurs indépendants. La mélasse, sirop épais résultant du raffinage de la canne à sucre, est fermentée et distillée par la distillerie familiale Traveller’s Liquors, puis le rum est vieilli dans des fûts de chêne américain ayant préalablement contenu du Bourbon. Ce rum est mis en bouteille à Cognac. Prix public constaté : 41 euros
  • Muscovado Rum, un rum de l'île Maurice. Le sucre muscovado est un sucre de canne complet et non raffiné produit sur l’Ile Maurice. Le processus de fabrication artisanal est assez complexe. Fortement concentré en mélasse, il a un goût très prononcé. Le sucre est distillé par un micro-distillateur en Charente pour créer un spiritueux surprenant avec ses arômes originaux, qui bouscule les codes du rum. PVC : 54 euros
  • Gin. Le gin Fair est le résultat de la macération de baies de genièvre de qualité pendant une semaine et d’un mélange d’épices (cardamome, coriandre, graines de paradis, racines d’angélique). Ce mélange d’épices est ensuite distillé en France pour une production volontairement limitée puis mis en bouteille à Cognac. PVC : 35 euros.
  • Old Tom Gin. C'est une version revisitée du gin Fair car du sucre roux biologique et équitable et ajouté à la recette initiale. Il est ensuite vieilli plusieurs mois en fûts de chêne français en Charente. Le nom "Old Tom" vient des plaques en bois en forme de chat noir ornant certaines devantures de pubs au 18ème siècle en Angleterre. Sous la patte du chat était caché un orifice pour glisser de l’argent et un tube. Ce dernier était utilisé par les barmans à l’intérieur du bar pour servir des shots de gin lors du « Gin Craze », période lors de laquelle le gouvernement anglais a augmenté les taxes sur ce spiritueux, provoquant le développement d’un marché parallèle. PVC : 41 euros.
  • La liqueur de café Fair est élaborée à partir de grains de café arabica cultivés au Mexique.  Les fèves sont torréfiées lentement pour extraire toutes les propriétés aromatiques du café. Elles sont ensuite infusées dans un alcool de blé français pour intensifier son caractère avant d’être mises en bouteille à Cognac. Certifiées bio, les fèves viennent d’une coopérative de 1 800 agriculteurs. PVC : 23,9 euros.
  • La liqueur de Goji Fair est produite par un liquoriste français à partir de baies de goji bio, produites en Ouzbékistan, non loin de Samarcande. L’essence de baie de goji est extraite à travers un processus de macération avant d’être mise en bouteille à Cognac. PVC : 23,90 euros.
  • La liqueur de kumquat. Le kumquat est un « super fruit » riche en antioxydants et en vitamine C, principalement cultivé en Asie du Sud-Est où il symbolise la chance. L'essence des fruits est extraite par un processus de macération suivi d’une réduction lente et progressive enrichie de sucre liquide issu du commerce équitable. S’y ajoutent un arôme de triple sec et de l'eau déminéralisée pour un équilibre parfait. PVC : 23,90 euros

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA