Unibail-Rodamco dément le taux de vacance de 6,5% dans ses centres indiqué par Procos

|

Nous l’avions écrit mercredi 5 novembre : l’étude de Procos 2014 sur le taux de vacance dans les centres commerciaux va faire du bruit ! Et c’est Unibail-Rodamco qui est le premier à réagir. Selon le numéro un de l’immobilier commercial européen, le taux de vacance s’établirait à 2,5% et non à 6,5%....

Unibail-Rodamco se réfère au très officiel rapport de gestion annexé au communiqué de presse du 23 juillet 2014 relatif aux résultats semestriels du Groupe au 30 juin 2014 pour soutenir que le taux de vacance dans ses centres français s’établit à 2,5% (photo Aéroville).
Unibail-Rodamco se réfère au très officiel rapport de gestion annexé au communiqué de presse du 23 juillet 2014 relatif aux résultats semestriels du Groupe au 30 juin 2014 pour soutenir que le taux de vacance dans ses centres français s’établit à 2,5% (photo Aéroville).

Lors de sa conférence de presse du 5 novembre Procos (Fédération pour l’urbanisme et le développement du commerce spécialisé) sur la progression de la vacance commerciale dans les centres commerciaux français, il a été détaillé que celle-ci atteignait 6,5% dans le portefeuille français du groupe. Réponse de l’intéressé «le Groupe Unibail-Rodamco dément formellement l’information …/… manifestement fausse et établie sur une méthodologie erronée. Comme indiqué dans le rapport de gestion annexé au communiqué de presse du 23 juillet 2014 relatif aux résultats semestriels du Groupe au 30 juin 2014, le taux de vacance des centres commerciaux du Groupe Unibail-Rodamco en France s’établit à 2,5% (y compris la vacance stratégique créée par le Groupe en anticipation de projets de restructuration importants). » Et de préciser que ce taux est établi « selon les standards internationaux fixés par l’European Public Real Estate Association (EPRA) et appliqués par l’ensemble de ses membres. Cette donnée est publiée semestriellement dans le rapport de gestion qui fait l’objet de vérifications des cabinets Ernst & Young Audit et Deloitte & Associés, commissaires aux comptes du Groupe. »

Le mapping de la discorde !

Le « fameux » chiffre de 6,5% n’était écrit dans aucun document de synthèse, mais a été donné en commentaire parlé du graphique ci-dessous. Dans ce «mapping » Procos caractérise en effet la vacance selon trois types d’opérateurs. Les opérateurs de niche, qui en prenant peut-être davantage de risques que les autres, essuient une plus grande vacance. Ce sont des foncières de type Altarea-Cogedim ou Apsys, selon les commentaires recueillis le jour de la conférence. Ensuite viennent les foncières de groupes alimentaires à vacance « intermédiaire ». Mercialys et Carmila sont inclus dans le groupe. Et – fort paradoxalement – les acteurs qui maitriseraient le mieux leur vacance commerciale selon ce graphique seraient donc les grandes foncières, avec des taux de l’ordre de 6,5%. Soit précisément Unibail-Rodamco et Klépierre.

Précision méthodologique importante : pour aboutir à ce taux moyen, Procos «agglomère » l’ensemble du parc de chaque foncière et établit le taux de vacance sur ce tout. Un patrimoine de foncière donné devenant donc un ensemble commercial total sur lequel Procos relève la vacance cellule à cellule. Le chiffre n’est en aucun cas la moyenne des X vacances des X centres constituant un patrimoine.


 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter