Unilever alerte sur le ralentissement des pays émergents

|

RÉSULTAT Et si les pays émergents freinaient leur émergence ? Dans un communiqué publié lundi 30 septembre, Unilever a annoncé s’attendre à un "ralentissement"des marchés émergents. Alors que pour beaucoup d’entreprises multinationales, ce sont eux qui assurent une bonne croissance du chiffre d’affaires mondial.

Hindustan Unilever (HUL)

Pour la firme anglo-néerlandaise, ce ralentissement, déjà pressenti sur le premier semestre 2013 s’est accéléré au troisième trimestre. Et à Unilever de prévenir ses investisseurs d’un impact sur les résultats du groupe.

Les raisons ? La monnaie. "Le ralentissement des marchés émergents a été accéléré à cause d'un affaiblissement important des taux de change", prévient le groupe dans un communiqué. Et d’ajouter que les marchés développés resteront eux, "stagnants ou à la baisse". Rien de très rassurant…

Après une croissance de 5% sur le deuxième trimestre, Unilever s’attend désormais à une croissance de 3 à 3,5% pour le troisième trimestre. Sans pour autant remettre en cause ses objectifs de vente pour l’année en cours. En misant sur une hausse de ses ventes pour les trois derniers mois de 2013.

Réalisant plus de la moitié du chiffre d’affaires mondial d’Unilever – CA de 51,3 milliards d’euros en 2012 – les marchés émergents ont contribués au 14% de bénéfice net au second trimestre.

Etant donné la structure des résultats des autres industriels de grande consommation, cette hausse du ralentissement se fera-t-elle sentir sur d’autres groupes ? 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message