Unilever augmente son chiffre d'affaires en raison des prix plus élevés

|

Le géant anglo-néerlandais de l'agroalimentaire et des cosmétiques a publié ses résultats pour le premier trimestre 2011 : un chiffre d'affaires de 10,86 milliards d'euros, en hausse de 7%, tiré notamment par des volumes et des prix de vente plus élevés. Ce résultat est toutefois légèrement inférieur aux prévisions des analystes, qui avaient tablé sur un chiffre d'affaires de 10,96 milliards d'euros. A périmètre comparable, la hausse des ventes est de 4,3%. Unilever a précisé que les volumes vendus lors du premier trimestre ont augmenté de 2,5% par rapport à la même période un an plus tôt tandis que les prix de vente des produits qu'il commercialise étaient 1,8% plus élevés. Unilever a assuré que cette hausse des prix a provoqué un "ralentissement" des volumes sur les marchés développés. Le groupe a par ailleurs soutenu que l’hiver doux avait plombé la vente de soupes en Europe. Il s’est cependant félicité de la hausse des volumes vendus dans les marchés émergents, où il a notamment introduit, récemment, les glaces Magnum en Indonésie. Les ventes ont augmenté de 8,9% dans la zone Asie-Afrique tandis qu'elles ont baissé de 2,7% en Europe de l'Ouest. Qualifiant ses performances de "bonnes", Unilever a soutenu que le premier trimestre avait été marqué par une "hausse du coût des matières premières, une confiance plus faible de la part des consommateurs et une concurrence forte". Le groupe s'attend à ce que la hausse du prix du pétrole, engendre une pression encore plus élevée sur les prix en 2011 mais espère qu'un programme de réduction des coûts lui permettra d'économiser 1,3 milliard d'euros sur l'année.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message