Unilever compresse les déodorants

|

La compaction s’invite partout. Après les lessives, les adoucissants, les nettoyants ménagers, voilà qu’elle investit le rayon déodorants.

unilever

4,1 milliards : c’est le nombre de déodorants vendus dans le monde. Et 80% sous forme aérosols. Beaucoup de gaz est utilisé, d’emballage, de transport… Pour réduire cela, Unilever a divisé par deux la taille du produit, pour la même quantité d’aisselles désodorisées. La quantité d’actifs à l’intérieur du produit est la même, mais deux fois moins de gaz est contenu. Pour autant, la quantité de déodorant expiré à chaque pulsion est la même que pour un aérosol classique. Ainsi, cela ne change rien pour le consommateur.

Taille divisée par deux

La taille du produit, divisée par deux, cela fait 25% d’aluminium en moins pour l’emballage, et 20% de camion en moins sur les routes, selon Unilever. Une réduction significative de l’empreinte carbone de l’entreprise. Mais aussi deux fois plus de produits en rayons ? Tout dépend de comment ils seront disposés… Le diamètre reste sensiblement le même.

Les déodorants hommes à suivre

Au Royaume-Uni où le produit a été lancé en février dernier, Compressé (le petit nom de la nouveauté) représente 50% des ventes aérosols. En France, Unilever lance ce format sur ses marques Rexona, Dove et Monsavon, dès janvier 2014. Mais pour que le changement soit conséquent, il faut que le consommateur ait conscience de l’avantage écologique. Ainsi, Unilever compte communiquer massivement sur cette innovation, et placer le produit en rayon, à côté des anciens aérosols, au même prix. (Si le distributeur le suit). En 2015, les déodorants hommes devraient suivre. Et peut-être tout le marché ensuite ?

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message