Marchés

Unilever en hausse se prépare à affronter des marchés difficiles

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Si le géant anglo-néerlandais de l'alimentation et des cosmétiques annonce un chiffre d’affaires pour la première fois un supérieur à 50 milliards d'euros en hausse de 10,5%, il ne masque pas les difficultés qui l’attendent, notamment sur les pays émergents où il réalise près de 55% de ses ventes.

Dove, Rexona ou Cif ont notamment contribué à l'augmentation des ventes d'Unilever en 2012
Dove, Rexona ou Cif ont notamment contribué à l'augmentation des ventes d'Unilever en 2012

Le géant anglo-néerlandais de l'alimentation et des cosmétiques Unilever publie pour 2012, non seulement un bénéfice net part du groupe en hausse de 5% (à 4,48 milliards d'euros), mais aussi un chiffre d’affaires pour la première fois un supérieur à 50 milliards d'euros. Soit 51,3 milliards en hausse de 10,5%. Et en ligne, selon un communiqué du groupe avec l'objectif précédemment annoncé d'un CA de 80 milliards d'euros. Le groupe fondé en 1930 est présent dans plus de 180 pays à travers le monde et vend notamment à 2 milliards de consommateurs quotidiens des thés Lipton, des soupes Knorr ou des déodorants Rexona.

Compétition, récession et coût des matières premières

Cependant, Paul Polman, directeur exécutif d'Unilever, se garde de pavoiser : « Il n'y a pas d'espace pour la complaisance. Les marchés vont rester difficiles, à cause d'une compétition intense et de coûts de matières premières volatils ».
Ajoutant que les mesures d'austérité en Europe affectaient les consommateurs européens, et qu'un ralentissement de la croissance touchait les pays émergents - Afrique du Sud ou le Brésil – il concluait que Unilever devait « se préparer une nouvelle fois à faire face à une année difficile ».

L’Europe moins dynamique que les Amériques et Pays émergents

Unilever réalise près de 55% de ses ventes dans les pays émergents et a enregistré en 2012 sa plus forte croissance dans les pays de la zone Asie-Afrique. Aux Amériques, le groupe a augmenté ses ventes de 7,9% pour l'ensemble de l'année 2012 alors qu'en Europe, les ventes sont restées stables (+0,8%). Lesdits marchés émergents « ont augmenté en volume et en valeur alors que la valeur des marchés développés est restée modérée", a souligné le groupe.

Soins de la personne et entretien de la maison à + 10%

Les contrastes se manifestent aussi entre les gammes de produits. Alors que les branches soins de la personne et produits d'entretien pour la maison ont chacune augmenté de 10%, la branche nourriture n'a elle augmenté que de 1,8%. Les produits Dove, les déodorants Rexona, et les produits de nettoyage Cif ou la lessive Omo, ont notamment contribué à cette augmentation des ventes. Les glaces Ben & Jerry's, malgré une compétition affirmée sur le marché américain des glaces à emporter à la maison, a également vu ses ventes augmenter.

Un quatrième trimestre meilleur que les prévisions d’experts

Sur le quatrième trimestre, Unilever a enregistré une croissance à périmètre comparable de 7,8%, notamment grâce à une hausse de ses volumes de 4,8%. Ce résultat dépasse les attentes des analystes qui avaient tablé sur une croissance de 6,3% pour cette période.

Budget promos et pubs en hausse

Le groupe annonce aussi vouloir augmenter son budget promotions et publicités, et ainsi investir dans ses marques. Notamment pour les dernières venues, Magnum et Sunsilk, dans son portfolio de marques valant plus d'un milliard d'euros. Auquel la marque de beurre de cacahuètes Skippy n’appartient plus puisque début janvier, Unilever avait annoncé sa vente au groupe d'alimentation américain Hormel Foods pour un montant de 700 millions de dollars (534 millions d'euros).
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA