Marchés

Unilever restructure ses activités et supprime 500 emplois au Royaume-Uni

|

Le géant de l’agro-alimentaire, invoque des conditions « très difficiles » en Europe.

Le groupe a tout de même annoncé 150 embauches en Angleterre, avec la création d'un
Le groupe a tout de même annoncé 150 embauches en Angleterre, avec la création d'un

Déjà pris dans les remous français de la fermeture du site Fralib, Unilever poursuit la restructuration de ses activités au niveau mondial. Le géant anglo-néerlandais de l'agroalimentaire et des cosmétiques a annoncé ce jeudi la suppression de 500 emplois au Royaume-Uni dans le cadre d'une restructuration de ses activités dans le pays et face à des conditions économiques "très difficiles en Europe".  Les sites de Swansea et Bridgend au Pays de Galles, ainsi que de l'usine de Slough, dans le sud de l'Angleterre, sont concernés. Certains emplois dans l'informatique doivent par ailleurs être délocalisés à Bangalore en Inde.

Unilever va en revanche investir 40 millions de livres - près de 50 millions d'euros - sur son site historique de Port Sunlight, dans le nord-ouest de l'Angleterre, avec la création de 150 postes. Il souhaite faire de Port Sunlight un "centre d'excellence" pour la fabrication de cosmétiques comme les shampoings et les gels pour la douche, avec un potentiel de croissance sur dix ans.

Le groupe, qui vend les thés Lipton, les soupes Knorr ou les déodorants Axe, avait annoncé fin avril un chiffre d'affaires en hausse au premier trimestre, grâce aux pays émergents. Mais il avait mis en garde sur le ralentissement économique, la confiance des consommateurs faible sur de nombreux marchés et l'intensité de la concurrence à laquelle il est confronté.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter