Uniqlo bientôt vendeur de voitures ?

|

Un spécialiste du textile et un constructeur automobile peuvent-ils s'entendre? Tadashi Yanai, patron d'Uniqlo, en est persuadé. Il envisage, le plus sérieusement du monde, vendre des voitures électriques Renault dans ses magasins du Japon...

Tadashi Yanai
Tadashi Yanai© DR

Pour incongrue que l’information paraisse, elle n’en est pas moins vraie. Tadashi Yanai, le Pdg d’Uniqlo, lors d’un récent voyage à Paris, est tombé en pâmoison devant les voitures électriques produites par Renault. A tel point que le tout puissant Pdg envisage, le plus sérieusement du monde, d’en vendre dans ses magasins, au Japon.

« Dites à Carlos Ghosn que j'ai craqué pour une petite voiture électrique de Renault et (que) je voudrais la vendre au Japon via Uniqlo », clame-t-il en effet à qui veut l’entendre. A l’en croire, une telle collaboration « serait bénéfique tant pour Renault au Japon que pour Uniqlo ».

Reste à savoir comment organiser un tel partenariat. Les concepts commerciaux ne sont pas tout à fait les mêmes. Pas de quoi, visiblement, horrifier Tadashi Yanai : si les 850 points de vente Uniqlo du Japon ne sont pas tous taillés pour exposer une voiture, fût-elle petite comme la Twizzy ou la Zoe, au moins les magasins pourraient servir de « guichet de promotion ». On le voit, le patron d’Uniqlo a déjà pensé à tout.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter