Uniqlo, la « tortue » japonaise

|

Tadashi Yanai, le fils du fondateur du groupe, rêve de propulser Fast Retailing au rang de numéro un mondial de l'habillement décontracté. Avec Uniqlo comme enseigne phare.

Magazin
Magazin© RAGAR / TOZAWA DESIGN RENDERING

Rien ne sert de courir, mieux vaut partir à point. La fable du lièvre et de la tortue siérait à merveille à Tadashi Yanai, l'ambitieux fondateur de Fast Retailing et propriétaire d'Uniqlo. Comme la tortue, il se verrait bien premier sur la ligne d'arrivée, devant les lièvres H et M, Inditex ou Gap. Ne déclarait-il pas récemment vouloir atteindre 50 Mrds$ (34,6 Mrds€) de chiffre d'affaires en 2020 et « ouvrir des magasins partout dans le monde », dont 200 en France ? Ce qui demande de multiplier par sept ses ventes... et par 100 le nombre de ses magasins dans l'Hexagone !

 

Freins conjoncturels

L'enseigne, qui a fondé son succès sur des coupes minimalistes déclinées en de multiples couleurs (88 pour les tee-shirts !), devrait annoncer mi-avril un chiffre d'affaires avoisinant les 846 milliards de yens (7,1 Mrds€). Mais elle a dû revoir ses prévisions à la baisse. Parmi les facteurs d'explication, l'explosion du prix des matières premières, à commencer par le coton. Celle du cachemire pourrait bien pénaliser aussi l'activité du groupe nippon, le cheptel chinois à l'origine de la laine qui a fait la notoriété de l'enseigne avec ses pulls à moins de 75 E risquant de se raréfier.

 

En route !

Or, comme la tortue, il y a encore du chemin à parcourir pour la PME familiale fondée par Yanai père à Ube, dans le Sud du Japon, en 1949. Derrière son logo discret, aux couleurs du drapeau japonais, Uniqlo a joué les lièvres... en Asie, surtout. Au point de détenir presque 1 000 magasins, entre l'archipel, Singapour, Taïwan, Hongkong ou la Chine. Tadashi Yanai a aussi racheté les très françaises Comptoir des Cotonniers et Princesse Tam-Tam en 2005, et l'enseigne de vêtements américaine Theory (326 magasins) en 2009. Mais ce n'est que tardivement que le groupe est sorti de son cocon national. Et il y réalise encore trois quarts de ses ventes et plus de 90% de ses profits. « Il a peut-être pris conscience un peu tard des enjeux de la globalisation, estime Laurent Thoumine, associé chez KSA. Il pâtit aussi de son absence sur internet. » Cela étant, Tadashi Yanai n'a jamais dit qu'il ne grandirait que par croissance organique. Un jour, peut-être, mettra-t-il la main sur American Apparel, dont l'éventail de couleurs approche celui d'Uniqlo, ou Abercrombie et Fitch, pour arriver premier.

 

Rituels gagnants

En attendant, Uniqlo joue à fond la carte japonaise. Dans les produits, basiques et colorés, mais aussi dans son management. À Paris, au magasin rue Scribe, derrière chaque hôte ou hôtesse de caisse, il y avait encore récemment des Japonais pour que le personnel puisse s'imprégner des rites nippons. Et les clients avertis notent une attention toute particulière, et tellement japonaise, du personnel. Ou l'orthodoxie poussée à la perfection.

Uniqlo en dates :

  • 1949 : Ouverture d'un premier magasin de vêtements pour hommes à Ube, dans le Sud du Japon, par Hitoshi Yanai.
  • 1984 : Première boutique Uniqlo Clothing, à Hiroshima.
  • 1991 : Le nom de l'entreprise change et s'appelle Fast Retailing.
  • 1997 : Fast Retailing est coté à la Bourse de Tokyo.
  • 2001 : Première tentative en Europe, avec l'ouverture d'un magasin à Londres.
  • 2002 : Le premier magasin Uniqlo ouvre en Chine, à Shanghai.
  • 2004 : Lancement de Heattech, la fameuse fibre à base de lait qui tient chaud.
  • 2005 : Rachat de Comptoir des cotonniers et de Princesse Tam-Tam en France par la maison mère, Fast Retailing.

En chiffres :

971 magasins Uniqlo à août 2010, dont plus de 800 situés au Japon et 148 à l'international, 2 200 magasins au total pour Fast Retailing 814,8 milliards de yens de CA (6,866 Mrds€) en août 2010 dans le monde pour Fast Retailing, dont 80% réalisés par Uniqlo 62 milliards de yens de résultat net en août 2010, soit 7,6% du chiffre d'affaires, pour Fast Retailing 10,7% du chiffre d'affaires réalisés à l'étrange pour Uniqlo 8 pays (Chine, Hongkong, Corée du Sud, Singapour, Taiwan, Russie, France, Grande-Bretagne) 80 millions de pièces Heattech vendues dans le monde.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2176

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations